Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 12:31


Moules_Frites.jpgJe t'avais promis, ô ma lectrice unique de te tenir au courant de ma nouvelle aventure moulesque (pour financer ma super union de septembre) dont je te parlais ici, et bien voilà, ça y est, j'ai fait mon entrée dans le monde de la restauration !
Attends, attends, j'te raconte, sois pas si pressée !

Alors, ça a commencé par un coup de fil à ma copine Célinou, une super amie qui déchire comme disent les jeunes, qui me tenait la main pendant la naissance du Grand Haricot. Le genre d'amie qui en plus de t'aider à accoucher, encaisse tes cris pendant 4 heures, te change tes alèses pleines de sang - une hémorragie du col pendant l'accouchement - te tient le super bassinet pour que tu fasses pipi (bah oui, je pouvais pas me lever !), t'assure que "oui oui tu vas y arriver", alors que tu sens bien que ce sale môme est coincé dans ton bidon !

Oulà, je m'égare ! Donc ma copine a un chéri, accessoirement père de son fils, qui bosse au Paradis de la Moule (je précise que ce n'est pas un sex-shop mais un resto très très connu) en tant que directeur adjoint. Et quand je lui ai dit que je cherchais un truc pour le week-end, elle lui en a parlé. Et dans les cinq minutes, j'ai su que oui, c'était ok !
Ok pour être l'hôtesse du resto vert et blanc et diriger son aimable clientèle vers la table aux délices moulesques.
Ok pour avoir un peu de sous en plus et faire boire à nos invités autre chose que de la cristalline.

Vendredi soir, j'ai récupéré vite fait le Grand Haricot à la garderie. Il partait une semaine en vacances avec Le Grand Ex, donc on a fait une foultitude de calinous et hop, j'ai pris la route pour le restaurant. Comme prévu (lors d'un entretien ultra rapide dans la semaine), j'avais un "haut blanc et un bas noir", et des chaussettes dans mes ballerines parce que bon, il neigeait quoi !
19h30, je suis devant la porte, un ptit coup de fil à Célinou histoire de se rassurer. "Mais oui tu vas y arriver, c'est simplissime come taf !"

Donc me voili me voilou... Et tout de suite le verdict du directeur est tombé : "Mais ça ne va pas du tout ! votre tenue, c'est pas ça du tout !"
Oups, et pourquoi ? "Il fallait mettre une CHEMISE !" Zut, premier loupé ! Heureusement, une gentille nana du resto me dépanne et je m'habille vite fait dans le vestiaire... Je redescends dans le restaurant... "Ah mais il vous faut aussi une cravate du Paradis de la Moule ! et le badge Accueil, pour qu'on vous reconnaisse bien !"
Pour que j'ai l'air d'une moule quoi...

J'hérite d'une cravate bleu et d'un badge vert. Mon pantalon noir convenait (ouf !).
Le chéri de Célinou me forme à l'accueil :

- accueillir les clients "Bonjour Madame, Mesdemoiselles (ou les enfants), Monsieur, bienvenus !". On m'a bien précisé que "Bonjour Messieurs-dames" c'est has been graaaave !

- trouver vite fait dans ma tête dans quelle zone (on appelle ça un rang) du resto je vais bien pouvoir les placer.
Chaque serveur a un rang, donc il faut équilibrer, pour ne pas les surcharger. Si tu les surcharges, ils te détestent et ça c'est pas top vu que je dois tenir 10 mois...

- les guider par un puissant "Vous êtes 4 ? Suivez-moi Messieurs-d... heu Madame, Monsieur !". Sans oublier de prendre les menus et les ptites BD pour que les enfants ne les fassent pas chier pendant l'apéro pour occuper les enfants. Ils s'assoient, je les salue en leur souhaitant "Un très bon appétit Mess...heu bon appétit ! Un serveur vient prendre votre commande dans un instant !"

Ensuite rebelote...Accueil, placement, accueil... Quand il n'y a personne (à cause de la neige parce que le vendredi il y a beaucoup de monde !), je donne un coup de main aux serveurs/euses pour débarrasser, dresser les tables...
Aller en cuisine chercher des frites. C'est fou ce que les gens bouffent comme frites, c'est dingue !

Ça a commencé tout doucement ce premier vendredi soir... Je suis rentrée à 22h30, Nanou m'attendait avec du McDo et un whisky-coca. Mon mec est super ! C'est pour ça que je l'épouse.

Samedi, 12h00. Nanette-l'hôtesse au rapport ! Il y avait un monde dingue ! Tout le monde voulait bouffer des moules en ce samedi blanc comme neige ! Là ça s'est accéléré, il fallait placer les gens et vite. Vite vite, y'a du monde à l'accueil.
J'ai marché comme je n'avais jamais marché. En long, en large... aller-retour. Ma plante de pied a commencé à souffrir...un peu.
Pour éviter de me plaindre et surtout de désespérer, je regardais les serveurs/euses, tous supers sympas, souriants, qui portaient deux, trois quatre cocottes pleines de moules... SUR UN BRAS, un seul, tu me suis ?
Et les assiettes ? Une dans la main, deux sur l'avant-bras, roulez jeunesse ! Bluffée j'étais. Parce que t'as beau avoir bac+4, tu sais que tu es incapable de faire ça (mais on va m'apprendre il parait, oups !).

Samedi soir et dimanche midi, rebelote. J'ai pris un peu d'assurance et j'aime le contact des clients. Ils ont froid, ils sont transis et je sens que mon sourire (et l'odeur des moules-frites aussi) leur fait du bien. Deux ou trois me l'ont dit et je me suis sentie vraiment bien à l'intérieur de moi, ouais vachement bien même !

Mes jambes me font super mal. C'est comme ça quand on commence il parait. Mes plantes de pied ne sont que souffrance. Mais je ne suis pas plus fatiguée que ça. Je l'étais un peu hier, juste avant qu'on me donne ma ptite enveloppe avec le fruit de mon premier week-end de vacation... Une partie du vin est payée, j'en aurais pleuré !

Nanou ne fait pas trop la tête, il est même fier de moi, même s'il craint pour mon dos (qui est un peu fragile !).
Moi je me sens bien dans la peau d'une moule... Le rythme est soutenu mais le résultat en vaudra la peine j'en suis sure !

P.S : C'est bientôt Noël et ça me met en joie !! J'ai envie de saumon, de foie gras, de vin, de champagne. Bref, j'ai envie de me goinfrer. Et j'ai toujours 5 kilos à perdre.

P.S 2 : La mamie et la marraine du Grand Haricot vont lui offrir une Wii. La Maman du Grand Haricot est très très contente !

P.S 3 : Je suis de retour à mon vrai travail, c'est moins fun franchement...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> ton exprience au resto des moules me rappelle la dernière fois ou j'y suis allée : mon mari commande une bière de 50cl et on lui amène une 33cl à la place (qu'on nous facture 50cl) donc je le<br /> signale à la serveuse;elle reprend le verre de mon mari-vide- et elle le ramène (avec les traces de mousse et tout et tout) rempli à moitié...elle avait ramené le même verre avec les 17cl<br /> manquants...ça donnait l'impression qu'elle avait ramassé le verre sur la table voisine...bredf,faudrait penser à avoir un peu de bon sens !!!<br /> je suis certaine que tu n'en manques pas !et bon courage pour tes soirées là bas !<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> C'est vrai que parfois les serveurs ne sont vraiment pas fut-fut ! Mais l'équipe de ce resto-là est vraiment super, ils me bluffent avec leurs cocottes en équilibre sur les épaules !<br /> Franchement, je ne pouvais pas rêver mieux pour arrondir les fins de mois...et me muscler les jambes !<br /> <br /> <br />