Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

2...ou comment paraître "pas trop enceinte" à  son mariage

 

Samedi dernier, j'avais à nouveau rendez-vous avec ma robe de Sissi...

 

C'est un peu stressée que je me suis rendue à ma séance d'essayage (pour les retouches finales), dans ma super boutique, avec Mariée de Juin, qui est aussi mon témoin à l'église.

Pourquoi stressée ? Parce qu'en temps que femme nouvellement en cloque, je grossis déjà. Je ne prends pas trop de poids, rapport aux nausées accompagnées de vomissements productifs (bon ap' !) mais je gonfle un peu du bide.

 

En entrant dans ma boutique de mariée préférée, dont je te parlais ici, je souriais. C'est toujours avec plaisir que je retrouve celles qui m'ont vendu ma robe...

 

C'est le sourire aux lèvres que j'ai annoncé ma grossesse à mes "marieuses" préférées. L'oeil professionnel de Maryline (si j'écorche ton prénom, pardonne-moi...) a su tout de suite que malgré ma généreuse nouvelle poitrine, y'avait pas mort d'homme !

 

A l'étage, j'ai passé mon jupon. Ça passe, allélujah ! Puis la jupe... qui va nécessiter un très léger agrandissement au niveau de la ceinture, mais ça passe aussi.

Pour essayer le corset, je mets mon soutif magique, dont je t'ai parlé ici, qui te tient les nénés même quand tu fais le poirier. Il est un peu petit, mes seins ressortent un peu par le haut et me font un décolleté d'enfer !

 

Le corset ferme de manière impeccable grâce aux laçages sur les côtés. Aucune retouche à faire, il était un peu large avant, ce n'est plus le cas. Le Petit Pois s'est chargé de combler le vide...

Le corset, c'est magique. Sans me serrer ni m'opresser, il masque mon potager sans écraser mon Petit Pois. Limite on croirait que j'ai jamais eu de ventre. Alors que même avant la grossesse, bon, on va pas évoquer les sujets qui fâchent hein ?

 

Mariée de Juin a été très très émue de me voir en mariée de septembre avec tous les accessoires qui vont bien : collier, gants, chaussures... Je crois qu'elle est nostalgique de son mariage, ça passe si vite.

Comme à chaque fois, nous avons eu le temps d'échanger, de discuter et de rire avec la responable de la boutique. Prendre le temps c'est important.

 

Pendant ma séance d'essayage, Maryline m'a dit qu'elle était tombée sur ce blog par le biais des statistiques de visites de son site.

Ça veut dire que toi, petite lectrice cliqueuse, tu es allée voir et ça me fait plaisir ! Parce que je t'envie déjà si tu y as trouvé ton bonheur...

 

Si tout va bien, cette robe de mariée sera la dernière que je porterai et ça me rend déjà triste...

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 08:00

 

 

sissi-et-frantz.jpgOn aurait pu aussi appeler ça la peau de chagrin tellement ça a été une galère de trouver un truc à lui foutre sur le dos à Monsieur Nanou.

Pendant des mois j'ai entendu "ça peut attendre ! c'est pas pressé !".

Finalement, Monsieur Nanou a changé d'avis : il accepte que je vois le costume tant il a peur qu'il n'aille pas avec ma sublimissime robe de Sissi. Sissi et Frantz, en tant que souverains de l'Autriche-Hongrie, se doivent être assortis ! Même si Sissi est noire, mais bon c'est pas d'sa faute !

 

Avant de te raconter ça, je te détaille le bonhomme que j'ai la chance d'avoir dans mon lit tous les soirs.

 

Monsieur Nanou est un homme simple, qui commence tout juste à savoir qu'il est formidablement bien foutu (ce chameau peut bouffer tout ce qu'il veut sans prendre un gramme) et qu'il a un sourire de bébé sur un visage d'homme.

Je dois avouer que je le kiffe (comme disent les jeunes).

La journée, il porte des vêtements de travail. Le week-end, il est en jean et tee-shirt. Il a toujours le même style depuis 4 ans. Mon post-ado de 28 ans.

Il ne s'achète quasiment jamais de fringues, parce qu'il les use lentement, rapport au fait qu'il est en habit de taf la journée. Il s'achète une seule et unique paire de baskets par an, très très chère, mais une seule.

Il ne porte JAMAIS de costume, sauf pour les mariages ou les enterrements (amen).

 

Après avoir enfin trouvé le costume du père de la Mariée, j'ai nommé Papounet, j'ai pensé avoir connu le pire. En effet, mon amour de papa est un gros radin qui scrutait les prix au lieu de s'intéresser à la coupe et au tissu du costume.

J'ai entendu dix fois "Mais c'est cher, ils sont fous ou quoi ???" Pourtant nous étions à Tati mariage, temple du costard à 60 euros, cherchez l'erreur... Je t'aime papa, mais putain, des fois...des fois...

 

Bref, j'ai traîné mon fiancé dans TOUTES les boutiques de costumes d'hommes... "J'aime pas" , "C'est cher, putain !" , "C'est obligé les fleurs sur le gilet ?" , "J'aime pas les cols mao, ça fait curé !" , "Mais il brille  ce tissu, j'aime pas ! C'est trop trop trop !"... Au bout d'une heure, j'étais dans un état proche de ça :  !!! Mon père ne m'a absolument pas soutenue : "C'est vrai il a raison ! Si t'aime pas, prends pas hein, Nanou !" Merci Papa.

 

A l'Empire du Mariage (un tout petit empire faut dire), j'ai annoncé direct qu'il fallait qu'il choisisse parce que sinon, il allait épouser la factrice. Rapport au fait que Nanette, elle en a ras le cul des caprices de star.

Je sais très bien ce que tu te dis... Que moi aussi, quand je shoppe dans les boutiques je mets 10 ans à choisir entre col en V et col rond. Oui, mais moi je suis Sissi, et Sissi a tous les droits.

 

Au final, on a trouvé bien sûr. Il était magnifique bien sûr. Un costume, ça t'habille un homme, surtout le tien. Il a enfin trouvé un gilet sans fleur avec la cravatine qui va bien et le ptit bordel à perle piqué dedans. Et une chemise au col cassé s'il te plaît... Il va déchirer mon homme, le jour J...

 

ON va déchirer ! Frantz et Sissi peuvent reposer en paix. La relève est assurée !

 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 12:30

 

Je ne suis pas morte, j'étais en panne d'inspiration et surtout, j'avais fondu à cause de la canicule ! Mais me revoilà !

Le blog fonctionnera un peu (beaucoup) au ralenti cet été, ou au moins en juillet. C'est mon mois de vacances avec le Haricot qui demande beaucoup d'attention et de sorties à la piscine !

 

 

 

 

ancien_appareil.jpgPour notre mariage, Monsieur Nanou et moi avons un petit budget. Nous avons privilégié certains postes incontournables : traiteur, musique... J'ai même songé, par souci d'économie à me passer de bouquet de mariée. Et nous savions que prendre un photographe c'était un luxe. Nous allions nous en passer, surtout compte tenu du temps qu'il fallait pour en trouver un bon qui répondent à nos envies !

Petit budget mais grandes attentes !

 

Et puis Wonder Woman (Cf. tes souvenirs de manga de notre enfance, ou clique sur ce lien) est arrivée dans ma vie. Avec son short bleu et son diadème. J'ai été assez surprise : Wonder Woman n'est pas brune du tout ! On nous a menti. 

Elle a proposé de m'aider à trouver un photographe. Je n'y pensais plus du tout quand elle m'a envoyé quelques noms pour que je fasse un choix.

Dans l'ombre, Wonder Woman et son gros lasso son coeur énorme, ont agi. Elle a composé une équipe de choc, un peu comme la Ligue des Justiciers. Et la Ligue, avec ses pouvoirs combinés, m'a fait le plus beau des cadeaux : mes photos de mariage.

Il faudra que je fasse un billet là-dessus. Sur ce truc de dingue qu'est la générosité... C'est un peu comme une aurore boréale, on n'en voit pas tous les jours...

 

 

Hier après-midi, j'ai donc rencontré les "yeux" de mon mariage. Sindy Collynnest arrivée à la maison à 17 heures. Enfin, elle est arrivée à Carrefour Market (où je suis allée la chercher) à 17 heures parce que son GPS a refusé de l'amener chez moi !

Nous descendons de nos voitures et nous faisons la bise. Je scotche sur sa beauté avant de penser à ses photos, son sourire est à tomber. Une jolie frange retombe un peu sur ses paupières. Elle est belle et je m'étonne d'avoir ce cliché du photographe petit et moustachu. Sindy n'a pas de moustache ! Elle a ce genre de visage frais qui n'a pas besoin de maquillage. On décide de se tutoyer et je me détends.

Monsieur Nanou lui serre la main et me regarde. Ce petit regard que je connais si bien et qui veut dire "ça y est, je rougis". C'est son petit complexe : il rougit pour tout et rien ! Je me dis que Sindy doit se dire qu'il a l'air d'un ado avec son short et son tee-shirt de sport.

 

Monsieur Nanou a beaucoup de mal à tutoyer Sindy, ce qui la fait beaucoup rire ! Cette jeune femme est impressionnante de professionnalisme et de sérieux. Elle semble passionnée par son métier et respectueuse d'une certaine éthique de la profession. Elle s'est battue pour arriver à maîtriser son art.

Elle nous remet plusieurs documents qui scelle notre collaboration. Nous ne saurons rien des efforts de la Ligue des Justiciers, notre contrat porte la mention "offert par Wonder Woman". Ma super héroïne a tout prévu, tout compte fait, c'est sans aucun doute une fée.

 

 

Nous sommes attentifs à ce que nous dit Sindy. Miracle : elle est d'accord pour que nous fassions la séance "couple" après les cérémonies. De cette manière, mon fiancé ne me découvrira que devant la mairie !

Elle sera très discrète durant la journée, elle va "papillonner" autour de nous et de nos invités et "capturer l'instant".

Les regards, les mains, les éléments de décoration, les sourires. De la vie, pas des photos "posées", et ça, j'adore. Elle va se rendre seule, plusieurs semaines avant le mariage, sur les différents lieux du mariage pour se faire une idée et adapter son matériel pour le jour J. Elle va également prendre contact avec notre prêtre pour recueillir son accord pour prendre des photos dans l'église, elle est très respectueuse des lieux de cultes quelque soit la confession religieuse. J'ai une pensée pour le Père B. et je sais qu'il sera touché par cette attention. J'ai le sentiment d'avoir choisi la bonne photographe. Je croise le regard de Monsieur Nanou, il a l'air ravi, heureux. Pour une fois, nous évoquons un sujet du mariage sans qu'apparaissent ce petit pli soucieux sur son front. Ses petites ridules en forme d'€uro... Il ne compte plus, il savoure et moi aussi.

Nous nous étonnons avec Sindy d'avoir pas mal de points communs ! Nos hommes travaillent dans le même domaine, ont des origines similaires !

 

Au cours de la discussion, Sindy nous parle aussi technique : ISO, boîtiers, flash, grain d'image... Elle voit bien que nous sommes novices et nous explique tout de manière simple et détaillée : la lumière, les couleurs, le détail.

Le jour J, une fois arrivée au lieu de réception, elle va nous enlever à nos invités 30 petites minutes pour une séance de couple, loin des regards. On va parler, marcher, rire pendant qu'elle nous prend en photo. Elle me demande si nous avons des idées, je lui réponds que je me laisserai volontiers guider par elle et son "oeil". Nous lui montrons quelques photos de notre salle et de ses alentours. J'évoque le petit pont de bois qui est au-dessus de l'étang et lui dis "Dommage, il y a un tag sur le mur derrière !"

Et Sindy répond :  "Quel genre de tag ? Coloré ? Ca peut être une idée originale !"

Je ne me suis pas trompée en la choisissant. Elle a compris que j'étais Princesse Sissi... mais un peu fofolle et originale. Elle l'est aussi, je suis RA-VIE !

 

Nous parcourons ensemble un livre-photo de ses clichés. Je découvre à nouveau les visages de ses filles, deux poupées photogéniques, des photos de bébés, d'enfants... Je trouve qu'elle photographie à merveille les ptits bouts, même ceux de quelques semaines... En découvrant une photo de nouveau-né, je croise encore le regard de Monsieur Nanou... On saura qui appeler si un bébé arrive un jour.

 

Je montre à nouveau à Monsieur Nanou les photos qui m'ont séduites, sur le site de Sindy : c'est frais, c'est beau, c'est un magnifique mariage qui ne ressemble pas aux miens mais rend à merveille l'ambiance de la journée !

Sindy fait aussi de magnifiques photos de femmes enceintes, de familles, de couples... J'adore son style à la fois simple et travaillé. J'aime que les personnes photographiées aient l'air si détendu, si naturel... On n'est pas crispé quand on est en confiance...

 

Il est déjà 19h20 quand je m'aperçois d'une chose : je n'ai même pas proposé à boire à Sindy ! J'ai un peu honte, mais elle accepte volontiers mon café ! Nous nous apprêtons à nous quitter, mais trouvons toujours un sujet de conversation pour "rebondir" : projets, planning de l'été, enfants...

 

Nous la raccompagnons à sa voiture... Il est l'heure de se quitter. Une fois seuls, Monsieur Nanou me confirme qu'il est ravi et que ce mariage a pris corps aujourd'hui encore plus qu'avant pour lui.

 

 

Je te remercie Wonder Woman (HawkGirl m'a certifiée que tu avais beaucoup, beaucoup, beaucoup joué du lasso pour moi et Monsieur Nanou) et vous, membres de la Ligue des Justiciers pour ce cadeau magnifique que je garderai la vie entière...

Je m'excuse auprès de vous de ces pseudos un peu nuls mais j'ai pas trouvé mieux !

Je réalise la chance que j'ai de vous avoir et la chance que j'aurai de vous voir enfin... Si le coeur vous en dit, une coupette de mousseux rosé (ou un verre de planteur home made by Papounet et son pote) vous attend le jour J. Je sais que ça fait loin...

Quoiqu'il arrive, je vous promets de belles photos...

 

Quant à toi coupine lectrice, j'ai pas le budget pour t'inviter mais je te promets aussi quelques photos, j'essaierai d'être originale !

 

Je concluerai (comme au baccalauréat !) en remerciant également Sindy Collynn pour sa disponibilité, son sourire et sa chaleur. Tu as un talent fou et l'immense chance de savoir t'en servir. J'ai de la chance de t'avoir pour mon jour J.

Nous avons hâte d'être au 25 septembre pour t'offrir nos plus beaux sourires et nos tendres baisers...

 

 

 

P.S : J'informe mes aimables lectrices que je traverse une phase de romantisme assez incroyable... Du coup, il va surement y avoir des billets choupi-choupi par ici pendant l'été (sauf quand je parlerai boulot ).

Mère Joie, pardon de n'être qu'une gonzesse !

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 08:00

 

 

J'ai été un peu absente ces derniers jours, pas la forme, rapport à mon taf et à mon connard de patron. Comme d'hab', j'ai une grosse période "down" mais ça va mieux, je relativise... enfin j'essaie ! Mais sourions un peu, coupine...

 

 

Samedi 26 juin, c'était donc le mariage de ma grande très grande amie, Mariée de Juin. Samedi matin, direction le Loiret (mon département préféré) pour un trajet d'1h15. Le beau temps est au rendez-vous, il fait limite trop chaud...

Il est 11h15 et je pense à ma chère Mariée de Juin, soeur du Grand Ex (qu'elle ne voit plus...) et amie de longue date.

Je sais qu'à l'heure qu'il est, même si c'est quelqu'un de très zen, elle doit stresser un peu quand même.

 

Nous arrivons vers midi à l'Espace Loisirs"Les Billonnais". Et là j'ai regretté de ne pas vivre en province. Pour 1,5 fois le prix de ma salleOn se croirait dans un village de vacances : une quinzaine de petits châlets tout confort, une piscine chauffée et de la verdure à perte de vue. Tout ça à quelques centaines de mètres de chez Mamy M. la grand-mère de mon fils (ma maman de substitution), mère du Grand Ex.

 

Chalets

 

Les Billonnais - Châlet 4 places au fond - Chalet 2 places à droite

 

 

Arrivés bien avance, nous pouvons souffler un peu et le Grand Haricot fonce vers la piscine pour y retrouver son oncle... de 11 ans et demi ! En effet, Mamy M. n'a que 46 ans et a eu un petit gars d'une seconde union.

Je suis à chaque fois émerveillée de la complicité qui règne entre les deux loustics. Ils s'adorent, même s'ils se voient peu et aiment à échanger sur leurs vies de citadin d'un côté et gamin de la campagne de l'autre. Mon fils adore le Loiret, comme moi et secrètement, on aimerait bien y vivre...

 

mariage Loiret

 

Piscine - Les mômes ont pied à partir de 5-6 ans !

 

A 13h00, le démon de midi (à la bourre) s'empare de moi : il faut se préparer et vite ! et que font ces deux idiots avec qui je vis ?? Nous allons être en retard, en retard, en retard ! Lapin d'Alice, sors de mon corps !

 

13h15 : Je transpire dans notre châlet. Y'a la clim mais je ne trouve pas la télécommande. Mes boucles ne tiennent pas. Je veux mourir. Ma robe bordeaux me moule trop au niveau du bide ! Je suis laide et je brille, vite ma poudre !

Aaaah, j'ai un super regard avec mon copper touch de chez Sisley. Mes boucles tiennent enfin, je viens de vider une bombe d'Elnett sur mes cheveux ! Je mets une touche de mascara waterproof (car il est sûr et certain que je vais chialer des litres). Je mets ma chaussure gauche et ma chaussure ortho : je suis prête. Je regarde mon fiancé : costume beige et cravate, chaussures beiges, cheveux impeccablement coupés... j'ai un peu envie de lui mais on n'a pas le temps et mon fils est dans la pièce. Ca se fait pas il parait.

Mon Haricot est magnifique : costume beige 3 pièces et chemise chocolat...

 

14h30 - 15h00 : Tout le monde est devant la mairie. Le Marié arrive en costume chocolat, le tissu brille un peu. Il fait très chaud et je sens mon pied droit qui enfle doucement...

Mariée de Juin apparaît dans une BMW cabriolet bordeaux ! Elle est belle, merde, mes yeux me piquent ! Oh non, pas déjà !

Elle vient m'embrasser, me prend la main, on se regarde et tout est dit...

 

15h00 : Je m'installe dans la mairie à côté de Mariée de Juin, je suis son témoin et j'en suis très fière. Madame le Maire commence son laïus et nous informe que les mariés se doivent de nourrir leurs gosses et de vivre ensemble.

Je ne l'écoute plus... Je me rappelle Mariée de Juin en 1998 alors que nous étions en vacances avec le Grand Ex et son père. Elle a 11 ans, j'en ai 16 (et je viens de perdre ma virginité, NDLR, top glamour !). Elle a mal au ventre et sa mère n'est pas là (ses parents sont divorcés). Elle reste debout, comme clouée au sol à me répéter qu'elle a mal au ventre. Et je devine qu'elle vient d'avoir ses ragnoutes. Je lui demande si elle est un peu au courant, oui, elle sait. Je lui donne ce qu'il faut et je lui réexplique quand même, elle est émue et me le dit.

Elle m'avoue qu'elle aurait aimé que sa maman soit là, mais qu'elle est soulagée que ce soit moi, parce que sa belle-maman et elle, c'est le feu et la glace. A l'époque, j'aime tant le Grand Ex que je me dis que j'ai trouvé une petite soeur et que c'est pour la vie. Je ne me trompais pas : plus de Grand Ex, mais une petite soeur toujours là pour moi, pour nous.

PAF (le chien) ! Je pleure en me rappelant tout ça. Je prends sa main et ne la lâche plus. Je pleure et les flash crépitent de partout. Bande chiens, je suis trop laide quand je pleure !

"Oui..... Oui" Mariée de Juin et son Loulou sont mariés civilement. Je réprime un sanglot qui se transforme en gloussement, la honte.

Monsieur Nanou me regarde, ses yeux me disent "Putain, dans trois mois c'est nous !". Je pense la même chose.

 

Après, la noce se déplace au Château de la ville d'à côté, près de l'église. Il faut grimper et je n'en peux plus... Pour la photo de groupe, nous sommes debout en plein cagnard... Ensuite, nous allons sous les arcades du château pour faire des photos individuelles avec le couple.

A l'église, je chante à tue-tête en tapant des mains ! Le témoin du Loulou fait de même ! Quelle ambiance, le prêtre est ravi ! Je suis toujours émue mais je ne pleure plus, je veux de la joie pour le mariage de mon amie, et il y en a.

L'alliance du marié refuse de rentrer, tout le monde se poile, c'est le pied dans la maison du Seigneur !

 

Voiture

 

Voiture trop d'la balle des Mariés (prêtée par un copain)

 

Le reste de la soirée est une grosse bouffe suivie d'une big fiesta ! Mamy M., son fils, le Haricot et moi nous reprenons une version réécrite de "Toi + Moi" de Grégoire. La famille angevine de Papy JMC a réalisé de petits sketches pour les Mariés. Dont des "vèpres" à se tordre de rire.

 

Que d'émotion, tu l'auras compris, coupine. Avec le bémol causé par l'absence du Grand Ex, pour cause de conflit familial. Mariée de Juin y pense mais ça ne gâche pas sa soirée et c'est ce qui compte.

Je suis heureuse pour elle, heureuse que cette journée ait été si parfaite...

 

Mariée de Juin

 

Mariée de Juin et son Loulou sortant de la mairie

 

 

Nous avons tous dormi sur place, donc j'en ai profité pour honorer tous les vins ! Je remets ça le 10 juillet avec Mariée de Juillet, mon amie d'enfance !

 

 

P.S : J'ai dansé comme une furie, et sans béquilles. J'ai enflammé la piste sur les Lacs du Conemara... Le lendemain, j'avais très très très mal... Le lundi, ma cheville ressemblait à un poteau et mon pied a triplé de volume. Aujourd'hui tout va bien, mais je ferai attention le 10 juillet.

Partager cet article
Repost0
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 08:00

 

 

make-up.jpgLa semaine dernière j'ai eu la joie de recevoir une maquilleuse potentielle pour mon D-Day.

 

A 14h00, elle sonne chez moi. Elle est petite, elle a l'air coquette. Elle est super bien habillée et moi je porte un tish (copyright LMJ) détendu agé de 10 ans et portant encore la trace d'une auréole de lait maternel (on s'attache à ce genre de symbole).

Elle a un regard curieux pour ma shoes orthopédique, faut dire que j'ai une sacrée dégaine !

 

J'apprécie son côté pétillant, elle s'appelle Germaine et ce n'est pas son vrai nom blablabla. Germaine me demande ce que je souhaite comme make up de Mariée.

 

- Et bien... quelque chose de naturel ! Je ne veux pas ressembler à un pot de peinture. Mais je veux pas qu'on voit les ptites tâches qu'ont laissées mes boutons !

 

- Bien sûr bien sûr, ça va de soi ! Moi mon rôle c'est de vous sublimer vous savez ? De faire ressortir cette beauté que vous cachez !

 

N'importe quoi ! Ma beauté n'est pas cachée ! Je suis une bombe, elle a oublié ces lunettes celle-là !

 

 

Au moins, Germaine a l'air de bien comprendre ce que je veux... Je la vois néanmoins sortir un fard à paupière rose flashy... Ne pas juger trop hâtivement, Nanette, elle connaît son taf la nana !

Maintenant Germaine veut examiner ma peau. J'ai horreur de ça, je trouve que j'ai une sale peau. Elle brille depuis quelques années, alors qu'elle était très bien pendant l'adolescence. Sale truie de mère nature !

 

Je me penche en arrière et je ferme les yeux. Germaine dit que j'ai un "beau grain de peau", qu'elle trouve que j'ai une jolie couleur "capuccino". Je réponds que c'est "caffe latte" ma vraie couleur d'abord. Faut être précis.

Germaine me caresse le visage, effleure mes points noirs (DAMNED), puis me parle :

 

- Hmmm ça fait longtemps qu'elle a la peau grasse comme ça ?

 

- (qui ça elle ?) Quoi ? Pardon ?

 

- Je demande si ça fait longtemps qu'elle a des soucis de glandes sébacées ? La zone T semble la plus touchée, il faut prévoir un bon nettoyage de peau et d'acheter une gamme de soin matifiant. Un trio de chez Clinique par exemple ! Ou des soins et du maquillage en pharmacie. Faut aussi mettre une base anti-gras avant le fond de teint.

 

- (Ayè je comprends, "elle" c'est moi. Germaine parle comme une coiffeuse !) Un trio de chez Clinique... En fait j'ai jamais trouvé de solutions à cette peau qui brille. Je mets un blush ou un fond de teint poudre mais je regraisse par-dessus et j'ai l'air d'un lampadaire en milieu de journée. Du coup je ne maquille plus que mes yeux !

 

- Ah bon, elle ne maquille pas ses lèvres ? Elle a de supers jolies lèvres pourtant ! Très charnues, c'est sûr, mais bon, le make up c'est fait pour toutes les femmes !

 

- (la garce, elles sont pulpeuse mes lèvres d'abord !) Ouais, bah j'aime pas le rouge à lèvre, à la fin de la journée il ne reste rien parce que j'ai tout mangé. Pis le matin, j'ai pas le temps !

 

- Ne perdons pas de temps, on passe à la séance d'essai. Elle veut ressembler à quoi, ou à qui ?

 

- A Sissi après un séjour au sport d'hiver. J'veux être belle mais NA-TU-RELLE !

 

 

Germaine pose une base avant de m'étaler une couche énorme de poudre. Ensuite je dois lever les yeux au ciel pour mettre le "rimmel" (Germaine dit le rimmel, ça fait un bail que j'ai pas entendu ce mot !). Elle me passe son pinceau à blush sur chaque joue... en le rechargeant 5 fois. J'ai peur.

 Et puis j'entends :

 

- Tadaaaaaaaaaaaaaaam ! Oh lalalala, elle est belle Mademoiselle Nanette, on dirait Halle Berry !

 

 

Je me regarde dans son miroir grossissant.  Je suis immonde, on dirait une pute discount de chez Aldi. J'ai jamais été aussi maquillée de ma vie entière. Jamais aussi mal maquillée non plus. En fait je suis très bien maquillée mais 10 fois trop. Je lui demande si c'est pas un trop le blush rose et le fard assorti, rapport à ma couleur de peau.

 

 

- Mais naaaaaaaan ! C'est PARFAIT ! Elle va  pas au boulot là, elle se MA-RIE ! Et on ne se marie qu'une fois Mademoiselle !

Bon l'essai est gratuit (bah heureusement, NDLR), le jour J, ça lui coûtera 60 euros et en prime je lui laisse le rouge à lèvre ! Elle me rappelle vite hein, j'ai un sacré planning jusqu'en novembre (menteuse ! NDLR). Ah ça lui plaît hein, je vous bien que ça lui plaît, elle arrête pas de se regarder dans le miroir !

 

- Oui, j'aime bien, ça change... Heu je vous appelle vite... Merci, au revoir...

 

 

Je sais ce que tu vas dire, coupine. Je fais partie de ces femmes qui ressortent défigurer de chez le coiffeur mais qui n'osent pas dire "mais merde, vous m'avez foirée là !". Bah t'as raison, j'ose pas.

J'ose pas dire non quand au marché on me dit "ah ça fait 1kg200 au lieu d'un kilo, c'est pas grave ?".

J'ose pas dire que c'est moche quand la coiffeuse me défigure, je me contente de rentrer chez moi et de me recoiffer moi-même.

J'ai rien dit à Germaine, elle avait tellement fière d'elle.

 

J'ai gardé le make up toute la journée. Quand Monsieur Nanou est rentré il a juste dit :

 

- Ah merde !

 

 

Bon, c'est pas comme si je m'y attendais pas... J'ai encore 2-3 maquilleuses à tester, ça promet... Sans parler de la coiffure (toujours pas d'idée de ce que je veux !).

 

 

P.S : Nous avons une photographe. Elle a l'air super. C'est ma bonne fée qui l'a trouvée d'un coup de "Bibidi Babidi boo !", elle a soupoudré de la poudre de Follasses et ça a donné un super cadeau...

 

P.P.S : Merci la bonne fée...

Partager cet article
Repost0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 08:00

 

100_0595.jpgIl nous reste 4 mois pleins avant le mariage. Quatre mois à meubler au maximum, parce que j'ai la désagréable sensation... qu'on est à la bourre grave !!!!

Ne me dites pas non, je sais bien que si. On n'aura jamais le temps de tout faire. Quant à l'argent, m'en parlez pas ! J'ai dit m'en parlez pas !

La semaine prochaine...on envoie les faire-part !!

 

Côté Fringues

Je fais des tas de check list, mais je suis persuadée d'oublier quelque chose... Ma panoplie d'impératrice d'Autriche (et de Hongrie) est prête. Monsieur Nanou n'a pas la sienne... Ça peut attendre, dixit l'intéressé...

J'ai mon alliance (qui déchiresa mère sur trois générations), elle est dans sa boi-boite. Monsieur Nanou n'a pas la sienne. Faut faire le chèque des charges avant, dixit l'intéressé. Soit.

 

Côté Tizz

J'ai dû abandonner l'idée d'une soupe de champagne (slurp) pour le vin d'honneur. Rapport au Cointreauqui coûte un bras et deux poignets. On a finalement choisi deux alcools économiques et sympa à boire, pas un de plus. Un classique et un plus exotique, rapport à la mixité.

On a acheté le champagne, en explosant l'enveloppe de thunes n°1, gagnée au Paradis de la Moule. Ça me donne des sueurs froides de savoir que j'ai tout cet alcool dans ma cave... Ça me donne soif... heureusement que je ne peux pas marcher !

On va aller chercher le vin cet été (qui arrive à grand pas), puisque je ne reprends le taf(oh non !) que fin juillet. On va être obligés de déguster...trop dur franchement. (Slurp et re-slurp). Je ne peux pas trop m'entraîner à déguster à cause des médocs. DAMNED.

 

Côté Locaux

L'enveloppe pour la salle est remplie et scellée... Avec toute cette thune, on aurait pu s'acheter un écran plat de chez Samsung... 102 centimètres pour se mater la Coupe du Monde tranquilou... On aurait pu s'acheter cette p*** de poussette Loola (10 00 dollars TTC), que je kiffe, même si je n'ai pas de bébé. Ça peut servir une Loola.

 

Côté Ambiance

Monsieur Nanou bosse dur pour qu'on ai un photographe et un DJ. On a trouvé le DJ déjà, cool, on va danser au lieu d'enfiler des perles. Ce Dijè est trop bien, il a bien cerné ce qu'on voulait. De la mixité et de l'ambiance !  

A la question : y'a-t-il un répertoire que vous ne souhaitez pas pour le mariage ? J'ai répondu : Francky Vincent (j'aime pas, j'aime pas, j'aime pas). Et Alice, ça glisse au bras de mon père, ça le fait pas. Non vraiment pas.

Je rappelle que mon père ne sait pas que j'ai déjà eu des rapports sexuels, vu que je suis sa "tite fille".

 

Côté Divers

J'ai réalisé la magnifique boutonnière que tu vois en photo, grâce à des fournitures achetées à la boutique de coeur d'artichaut. Même qu'on dirait une vraie orchidée ! Ma mère m'a dit qu'une fausse fleur ça fait "cheap"... En même temps, j'écoute jamais ma mère.

Donc, les témoins de Monsieur Nanou, mon papa, son papa et mon fils, arboreront fièrement une orchidée blanche. Choupi non ?

 

Côté Bénitier

J'apporte la touche finale à mon livret de messe pour que tout le monde chante à l'église. Toi aussi là-bas au fond ! J'aime assez cette activité, j'ai envie d'étonner un peu les invités, croyants ou non ! D'ailleurs, l'exercice difficile est de préparer une cérémonie qui "parlera" aussi aux non-croyants ou aux personnes de confessions différentes.

Monsieur Nanoua toutes les peines du monde à retenir son Notre Père. Le Grand Haricot le fait réviser chaque soir.

 

Côté Fric

Bah, c'est la merde, mais bon... Vivement que je les gagne, ces 60 millions !

 

 

P.S : Ah, au fait, y'aaussi : les dragées, ma coiffure, mon maquillage... et cette saleté d'enveloppe du traiteur !

 

P.S 2 : ... et des nappes en papier et chemins de table, des centres de tables à créer, des marque-places...

Partager cet article
Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 13:10

 

 

planning_gd.jpgNos préparatifs avancent à grands pas, le stress s'abat sur nous comme la vérole sur le bas clergé. J'ai ma panoplie de Sissimais Monsieur Nanou s'obstine à vouloir acheter son costard "au dernier moment" et surtout, à ne pas me le montrer, laissant planer le doute qu'il viendra au mariage en jean et maillot du PSG. Si ça continue, je romps les fiançailles ! Faut pas me faire chier moi, nanmého !

 

Les obstacles se dressent devant nous, un par un. Les langues de vipères sortent des bouches de leurs propriétaires (que nous aimons pour la plupart , mais que nous aimerions bien museler). Les sujets de discordes sont multiples et variés. Voici un petit florilège :

 

Rinçage des gosiers le Jour J :

 

L'avis de Papounet : Comment ça pas d'alcools forts à votre mariage ? Mais c'est pas un vrai mariage alors ! Il faut du rhum ! Fais donc un planteur ! C'est bon le planteur !

 

L'avis des Cousins : Faites une soupe de champagne (trop bon NDLR). Bon c'est vrai il faut du Cointreau, mais c'est pas cher, 14 euros la bouteille !

 

L'avis de la Mère (la mienne) : Je m'en fous, je ne bois pas. Et puis de toute façon tu sais, j'ai tellement de problèmes. Comment je vais faire pour aller à ton mariage avec ma migraine...

 

L'avis de plein de gens : Il faut proposer deux alcools différents au vin d'honneur ! C'est OB-LI-GA-TOI-RE !

 

L'avis du traiteur : Enfin Madame (Mademoiselle, connard !). J'insiste, prenez le vin chez nous. D'ailleurs, vous faites une énorme erreur : on ne sert pas de rosé à un mariage, ça fait beauf, ça fait plouc, ça ne fait pas classe du tout !

 

L'avis des Fiancés : Merde à la fin ! On boira du rosé à table ! Parce que ceux qui nous connaissent savent qu'on adore ça (surtout la Fiancée !).

Mais bordel, on va leur servir quoi au vin d'honneur : crémant, sangria... eau du robinet !

 

 

Timing du Jour J :

 

L'avis de Nanette : Je souhaiterais que mon fiancé ne me voit pas dans ma robe avant la mairie. Frantz n'a pas vu Sissi avant la cérémonie à Schönbrunn, ce sera pareil pour moi. Parce que JE SUIS Sissi (mais j'ai fait des UV je vous l'accorde)et que je suis une femme moderne mais maladivement romantique.

 

L'avis des diverses personnes et photographes interrogés : IM-PO-SSI-BLE ! Faut faire les photos avant les cérémonies. Les photos c'est hyper long !  Vous n'aurez  jamais le temps après !

 

L'avis de Monsieur Nanou : M'en fout du moment qu'on en a des photos. Je te vois venir Nanette, tu voudrais que je chiale devant tout le monde hein ?

 

 

Les invités - le placement à table :

 

L'avis de Belle-Maman : Je voulais vous en parler depuis longtemps. Vous comprenez, comme on est en train de divorcer, je veux être placée avec MA famille à moi. D'ailleurs, faut-il que j'aille dire bonjour à sa famille à LUI ? C'est délicat non ? (Si. NDLR).

 

L'avis de TOUS : Tu me places à côté de qui ?? A côté de quelqu'un que je connais hein ? Non, parce que sinon, tu vois, j'vais m'faire chier. Et j'ai pas du tout envie tu vois ? (Je vois NDLR).

 

L'avis de CERTAINS : Quoi ??? Je suis pas à la table des Mariés ?? Pffffff, sympa, ça prouve que je compte pour vous !

 

L'avis de Nanny : Tu me mets où tu veux. Même si je ne suis pas à ta table, je m'en fiche. J'aurais tout le temps de parler avec toi. Je sais que c'est chiant à organiser donc tu ne te prends pas la tête pour moi. (J'aime ma soeur NDLR).

 

 

La bouffe du Jour J :

 

L'avis de Papounet : Y'aura pas de boudin ? Et des tripes y'en aura ? Quoi ? Y'en aura pas ? Mais c'est pas un VRAI mariage antillais alors ! Tu vas servir quoi, de la blanquette, du cassoulet ? (les noirs et les métisses ont aussi des stéréotypes complètement cons NDLR / je déteste les tripes, c'est dégueu et ça pue NDLR).

 

L'avis du traiteur : Vous voulez un buffet ? Pourquoi pas un repas assis, c'est mieux, c'est plus chic ! (c'est plus cher aussi NDLR).

 

L'avis des Fiancés : On prend le moins cher possible ! Ceux qui ne sont pas contents iront au McDo ! Merde ils viennent bouffer ou ils viennent pour nous ??

 

 

C'est excitant et parfois déprimant d'organiser son mariage. Notre seul critère est la mixité : d'ambiance, de plats, de musique... Mais chacun essaie de tirer la couverture à lui. Je m'aperçois également que j'ai un mal fou à déléguer. JE veux installer la déco des tables, JE veux réaliser mes livrets de messe moi-même, JE veux : aller voir le traiteur, discuter avec le DJ, trouver les sous qui manquent. JE veux TOUT TOUT FAIRE.

Ah, y'a aussi la thune comme critère, rapport au fait qu'on n'en a pas ! Y'a pas à dire, c'est l'aventure de ma vie ce mariage.

 

Dans ce monde de brutes toutes méchantes avec moi, il y a mon Fiancé qui m'a apporté du muguet samedi matin. Je pensais qu'il allait oublier mais non... Je sais que c'est bête mais le muguet c'est hyper important et symbolique pour moi...

Juste après on s'est entrainé à se passer la bague au doigt... C'était émouvant ! Tellement émouvant qu'on s'est entrainé pour la nuit de noces juste avant le déjeuner !

 

 

P.S : Merci à mes marraines les Fées pour leurs futurs bons tuyaux pour trouver le roi de la photo !

 

3fees.png

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 17:33



Mercredi, j'ai choisi mon fils pour m'accompagner à l'essayage de la magic dress. Il était fier, flatté aussi. mais pas sûr de ne pas vouloir garder la surprise pour le jour J. Et finalement, sa curiosité a pris le dessus.

J'ai retrouvé avec plaisir le duo de vendeuses chez qui j'ai trouvé la robe (sur laquelle j'avais flashé sur internet). Une mère et sa fille qui tiennent une petite boutique loin des grands magasins, dans le centre-ville de Montlhéry. Je te donne l'adresse, lectrice unique parce que j'aime cette boutique. Et aussi parce que si tu te maries et que tu veux trouver une robe qui te va bien, sans que ce soit la queue aux essayages, c'est là qu'il faut aller. C'est là que tu sentiras qu'il n'y a que TOI pour Maryline (c'est la fille), qui te tutoiera au bout de deux secondes et te dira clairement que là oui, tu déchires et que là, non, t'as tout faux !
Au rez-de-chaussée, les robes de cocktail et les costumes.
A l'étage, une sorte d'alcôve très cosy où dès l'entrée, on se prend une vague blanche en pleine face.

Elles sont toutes là, les magic dresses, dans leurs housses de plastique blanc... Elles semblent dormir et attendre leur heure. Celle où elles vont faire d'une Madame (Mademoiselle !) Tout le Monde, une princesse, une icône de la fashion attitude ou que sais-je encore...
Moi j'avais choisi de me transformer en Sissi.

En deux temps, trois mouvements, j'étais désapée et j'avais revêtue mon jupon à trois cerceaux ! Oui, trois ! Pour avoir le gonflant de Sissi, il faut bien ça.
Puis vient la jupe, une merveille, et le bustier corseté par dessus. J'ai commandé cette robe en 2008, j'avais peur de ne plus l'aimer. je me suis trompée ! Les vendeuses avaient raison : une robe de mariée ça vous rhabille une femme !

Nounours
La robe de Sissi, portée par un mannequin plus mince moche que moi... si si !

Le moment le plus émouvant a quand même été la grosse grosse émotion de mon fils. Le Grand Haricot, celui qui ne veut plus de bisous devant ses copains, celui que ne veut plus que je l'appelle "Titi". Il a eu une petite larmichette en voyant sa mère toute d'ivoire vêtue !
100_0600.jpgIl a pris sa mère en photo dans tous les sens, sans oublier la chaussure de Louis XIV que j'aime d'amour (la chaussure et le Roi Soleil). Celle qui supportera mon gros panard pendant toue la soirée. La forme n'est pas très hype, mais on ne les verra pas. Et puis j'aime bien moi, les trucs pas hype un peu à l'ancienne.

Seul petit bémol, la robe était toute froissée, donc on ne voyait pas tous les jolis effets de plis comme sur cette garce mince et bien maquillée que tu vois ci-dessus.
La prochaine fois, elle sera toute repassée, et moi encore plus mince... enfin si elle est repassée c'est déjà très bien !


Mon bonus, moi, Sissi from Essonne (et une touche de Guadeloupe hein, tu l'auras remarquée !) :

_2.jpg


Tout ce qu'il y a de plus midinette en moi ressort quand je porte cette robe ! Et j'assume !

P.S : la robe est en pure meringue ivoire. Je ne sais pas si on peut la bouffer après, faut que je demande.

P.S 2 : C'est dans 6 mois, comme c'est looooonnnng... !
Partager cet article
Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 16:13



dessin-couple-lit-excuses.jpgJ'ai été contente de ta réaction ma poule sur mon billet d'humeur billet d'humour précédent. Tu y es allée de ton expérience perso, de ta petite anecdote et j'aime bien ça.
Alors pour la peine, je te raconte ce qui s'est passé hier soir, lors de notre deuxième soirée de préparation religieuse en groupe. Le moins qu'on puisse dire c'est que je suis restée sur le cul, d'ailleurs je suis encore sur le cul !

La semaine dernière le thème de la soirée était "amour et altérité", ou comment vivre ensemble en acceptant les différences de l'autre. Des choses que l'on savait déjà, mais mine de rien, c'était bon de les entendre dans la bouche de couples mariés depuis 20,30, 40 ans.
On s'est séparés en deux groupes : femmes d'un côté, hommes de l'autre. Et je t'avoue que nous avons beaucoup ri, de nous apercevoir que c'est pareil chez tout le monde. Ensuite, on a vidé notre sac devant ces messieurs, qui eux, se sont également rendus compte qu'ils avaient TOUS une chieuse à la maison. Nanou s'est senti moins seul et s'est dit aussi que, finalement, si la préparation religieuse c'était critiquer sa future femme pendant toute une soirée...ma foi (enfin, sa foi), c'était pas si mal !

Bref, hier soir, deuxième soirée. Nanou était excité comme un soldat qui revient du front, il avait hâte de savoir quel serait le thème.

Nanou : A mon avis il vont parler des bagnoles. De l'incapacité de la femme a garder une voiture sans bosse pendant plus de deux ans. C'est con, j'aurais dû préparer une intervention, je connais le sujet !

Nanette : Tais-toi, sinon je pourrais oublier que je suis croyante et te trucider ici et tout de suite !

Nous fûmes (moi aussi je fume !) heureux de nous retrouver, nous et nos potes de la classe prépa'mariage 2010. Je fus sciée d'apprendre que le jules d'Amanda lui avait demandé sa main dans Paris à bord d'une péniche, avec rose et champagne s'il te plait. Moi, j'avais eu une demande dans la cuisine, avec des pantoufles en forme de tigre aux pieds, et un verre de Cabernet d'Anjou... Bah ouais, chacun sa façon de faire quoi !
Nanou me fit remarquer judicieusement que le jules d'Amanda ne lui avait probablement jamais tenu les cheveux pendant qu'elle vomissait (rapport au verre de Cabernet qui est devenu une bouteille engloutie vitesse grand V), et que le vrai amour c'était ça.
Il avait raison.

Oups oups, je digresse ! Le thème de la soirée était : "Un corps pour baiser s'aimer". Tout un programme non ?
Si. Je compris le sens de ce thème en voyant mon futur mari devenir rouge comme une tomate, lentement, très lentement et de bas en haut, tu sais, comme dans les dessins animés (si tu ne regardes plus les dessins animés, passe ton chemin).
On allait parler de sexe. Devant 9 autres couples de futures engagés, et 4 "couples référents". Ça le dérangeait un peu, je ne sais pas pourquoi. Les hommes sont bizarres parfois.

Le couple référent qui allait animer la soirée était composé de Madeleine et Henri, la soixantaine bien tassée. Nanou reprit immédiatement sa couleur d'origine : de toute évidence la chasteté et le sexe réservé à la procréation seraient au programme. Il n'en fut rien. La jauge qui lui servait de visage allait être mise à rude épreuve.
Madeleine et Henri entreprirent à tour de rôle de nous expliquer que la relation sexuelle était source de bonheur (tu l'as dit bouffi !) mais aussi de grande souffrance. Ça tu le savais et moi aussi.
Ensuite, Henri, en nous lisant quelques passages du Cantique des Cantiques (qui reste un texte magnifique toute religion mise à part), nous apprit que dans la Bible, le plaisir sexuel était reconnu et qu'il était écrit que cela était BON (tu l'as encore dit bouffi !).
Nous apprîmes également que la relation sexuelle était bâtie comme un guéridon à trois pieds : plaisir, communication et communion de l'être tout entier (cette dernière partie étant nécessaire pour avoir des enfants, même adoptés). Si l'un des pieds casse, bah ça marche plus. Je pensai l'espace d'un instant que dans ce domaine un pénis était sans doute plus utile qu'un pied de chaise, mais je n'en soufflai mot.

Nous manquâmes tomber de nos chaises (je suis de plus en plus à l'aise avec le passé simple) quand Henri et Madeleine se mirent à évoquer la CONTRACEPTION. Chacun sait comme le sujet est délicat quand l'église y est mêlée. Mais je t'avoue, ô chère lectrice, qu'il y avait quelque chose de touchant et à la fois comique dans ce couple marié depuis 30 berges, en train de t'expliquer que oui, tu peux réguler le nombre de tes naissances (encore heureux) et que le choix se fait à deux. Que tu dois discuter avec ton jules de la pilule, des règles, de tes seins qui te font mal et du pourquoi ce soir, bah t'as pas envie !

Mais... parce qu'il y a un mais. Madeleine nous a tout de même fait un petit laïus sur les moyens naturels de contraception. Ça a fait débat ! Parce que figure-toi que Madeleine n'a jamais pris la pilule. Elle est allée à des conférences avec Henri sur les différentes méthodes de contraception naturelle (température, observation personnelle (?), calcul de cycles...). Nanou écouta attentivement, surtout quand elle parla des bénéfices de ne pas soumettre son corps à la pilule chimique : la libido demeure intacte.
Ça a marché longtemps ses méthodes à Madeleine, chapeau bas. Ça a duré jusqu'à la petite dernière qui n'était pas voulue. Mouais, je garde ma pilule pour le moment, pas toi ? Toutefois, une partie de moi souhaiterait vivement qu'une méthode infaillible ET naturelle existe, pour respecter mon corps de femme qui ne supporte aucune pilule plus de six mois. Ce corps de femme qui s'habitue à ladite pilule qui elle, finit par ne plus fonctionner DU TOUT (d'où le Grand Haricot). Va comprendre Charles !

Nous parlâmes encore et encore de la femme et des ragnoutes. J'ai adoré ! Enfin je trouvais ça moyen et puis je regardais mon adorable fiancé pour qui les ragnoutes sont plus un truc qui l'empêche de conclure qu'une réalité féminine.
J'ai fait ma première de la classe en parlant de ma Femmecup, personne ne connaissait ! Les hommes regardaient leurs pieds, les femmes posaient des questions. La nature avait repris ses droits. La vie était belle à 22h30 hier soir. Nous étions 10 fiancées à moitié mortes de rire en regardant nos hommes qui allaient devenir nos maris...

Ensuite, Madeleine et Henri nous poussèrent à nous interroger figure-toi. Bah oui, le mariage c'est du sérieux, même au niveau du kiki.

Henri : Et vous messieurs, êtes-vous VRAIMENT à l'écoute des rythmes de votre femme ? Par exemple, il vous arrive d'insister quand Madame dit non, non ?

Nanou (chuchotant) : Moi ??? Jamais !

Nanette : Ouais c'est ça...

Madeleine : Savez-vous comment l'on peut atteindre l'état extrême de don de soi dans la relation sexuelle ?

Nanette : ...

Nanou (chuchotant) : J'ai bien une petite idée moi...héhéhé...

Nanette : Franchement, comment tu peux penser à ça alors qu'on parle de Dieu ! Mais tu ne respectes rien merde !

Nanou : Bah quoi, je fais des efforts, et je sens qu'une force me guide et me dit de te dire qu'une fois à la maison, bah... (fin de cette phrase interdite aux moins de trente-six ans)

Cette deuxième soirée fut l'occasion de nombreux fous rires. Et je t'avoue que ça m'a fait un bien fou de voir tous ces vieux couples. Surtout Marguerite, la plus vieille du lot qui nous a affirmé que le sexe c'était encore super même à 73 ans, mais qu'il faut savoir saisir l'instant, qui se fait rare, mais qui existe !

Ce sera le dernier épisode de ce volet de mon mariage. Je te rassure, il y aura d'autres volets, dégoulinants de princesse, de voile de mariée, d'escarpins blancs, de traiteurs supers chers et de champagne !

P.S : Si c'est le dernier volet c'est parce que c'est difficile tu comprends. De parler de tout ça sans faire dans le "trop" (je sais pas comment le dire).

P.S 2 : Nous étions le premier groupe de futurs mariés à tester le volet "sexe" lors de la préparation. Ils nous ont demandé ce qu'on en pensait. Evidemment on a été ravis et ça a permis à Nanou que les gens croyants ne sont pas tous coincés du cul !

P.S 3 : Dimanche c'est finalement 9h30...17h... Nanou n'est pas du tout fâché, enfin presque pas.

Partager cet article
Repost0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 13:39



la-corde-au-cou1-300x240.jpgDéjà plusieurs jours que je me fait rare sur mon propre blog... Ça a assez duré ! La faute à un séminaire de boulot à Granville (du grand n'importe quoi), ennuyeux, long et chiant. La faute au Paradis de la Moule qui m'a mise sur les rotules ce week-end...
Je pense que je vais me mettre à préparer quelques articles d'avance... Je pense aussi, chère lectrice unique, que quand mon Nanou me mettra en cloque, je prendrais un congé parental. Plus ça va plus j'y pense. Pas pour m'occuper de mon futur petit parasite, non, juste pour écrire sur ce blog TOUS LES JOURS. Parce que j'aime ça et que j'ai pas le temps.

Aujourd'hui, j'ai envie de te parler de mariage. Tu sais que je suis fleur bleue et que je vais porter la robe de Sissi, je t'en ai parlé
Tu sais aussi que je bosse sept jours sur sept pour me payer un mariage correct. Quand je dis correct, ça veut dire boire autre chose que de l'eau à table, et manger autre chose que du pain sec et de l'eau.
Ce que tu ne sais pas, c'est que je suis un poil croyante. Non ? Si. Je ne me voyais pas ne pas me marier à l'église, ne me demande pas pourquoi, c'est comme ça. Ne t'inquiète pas, tu ne trouveras aucun prosélytisme sur ce blog. D'ailleurs quelque soit ta religion (ou ton absence de religion d'ailleurs), je t'aime, parce que tu es ma lectrice unique.

Donc qui dit mariage à l'église, dit préparation. Préparation à deux. Avec mon futur mari quoi ! Je savais d'avance qu'avec Monsieur Nanou, c'était pas gagné.

Nanou est baptisé, mais en gros, la religion et lui c'est comme l'huile et l'eau : ça cohabite mais ça ne se mélange pas.

Nous partîmes (dédicace au passé simple cher à la Mère Joie) donc un mercredi soir à la rencontre de Dieu de celui que nous nommerons Super Curé. Dans la voiture, l'ambiance était morose...

Moi : Tu verras, il ne va pas te faire de bourrage de crâne ! Ça va être bien, et c'est surtout pour mieux se connaître, pour réfléchir réellement au mariage...

Nanou: Ouais ouais... Ça va être génial ! Je te préviens, s'il essaie de me fourguer ses bondieuseries, je me casse !

Super Curé nous reçut dans son petit bureau au style sobre et épuré comme il se doit. Un livret tout coloré nous attendait "Notre Mariage à l'église", tout un programme.

Super Curé sortit de son bureau magique deux formulaires : "Le fiancé", "La fiancée".

Super Curé : Bien, commençons... Alors, nom, prénom, voiiiiiiiiiilààà... Monsieur, vous êtes baptisé ? Oui ? Trrrrrrrèèèèèèès bien ! En quelle année ? Et surtout dans quelle paroisse ?

Nanou (gêné) : Heu, en en 80, 80, 80, heu 83 je crois ! La paroisse c'est la ville c'est ça ? Longjumeau !

Super Curé : 83, d'aaaaaaaaaaaacord (Super Curé allonge les voyelles, elles en deviennent aussi grandes que sa foi). Et vous Mademoiselle ?

Nanette : 84 ! En Loire Atlantique, à Bouguenais.

Super Curé : Bien bien. Vous avez fait votre communion, profession de foi, confirmation ?

Nanette (bonne élève) : Oui oui, les trois. Dans la ville où j'ai grandi.

Nanou (gêné mais fier quand même) : Non, je n'ai RIEN fait !

Super Curé : Et bien Mademoiselle, il faut lui montrer le chemin ! Vous pourriez lui apprendre quelques prières !

Nanou (un poil furax) : Je connais mon chemin, merci quand même. Je me marie à l'église parce que ça compte pour ma future épouse, moi, je m'en passerai bien !

Super Curé : Ah oui, je vois. Mais méfiez-vous, parfois la foi vous gagne pendant la préparation !


Nanou ne parut pas convaincu par l'argument de la foi qui vous frappe d'un coup. Super Curé lui assena alors un vibrant : "Monsieur, on sent que vous ne demandez qu'à vous ouvrir à certaines choses, je le vois dans vos yeux.  Elles vous rebutent encore mais je sens que vous y viendrez..."

Pendant que Super Curé remplissait son formulaire, Nanou me glissa à l'oreille : "Il me drague ou quoi ? Il est pas bien non ?"
Je rassurai Nanou sur le fait que notre curé ne lui proposait pas de faire frir-fri dans le pilou-pilou.

Pour finir, Super Curé nous posa cette question d'apparence anodine : "Vous avez des enfants ?"

 

Nanou et Nanette : Oui, heu, non, en fait oui, mais pas ensemble quoi !

 

Super Curé : Je ne comprends pas bien...

 

Nanette : J'ai un fils de 9 ans et demi, le Grand Haricot. Mais c'est mon fils à moi, et le beau-fils de Nanou du coup !

 

Super Curé : D'une précédente union ? Ah mais ça change tout, vous étiez-vous mariée à l'église ?

 

Nanette : Heu, bah en fait y'a pas eu d'union. J'étais lycéenne et  j'ai eu un enfant en fait. Mais je ne suis pas restée avec le papa, on était jeunes tous les deux. Mais il est toujours là hein, enfin je veux dire, il est vivant... Enfin, vous m'avez comprise !

 

Super Curé : Je vois je vois...  (et il note un gribouillis sur son petit carnet)

 

Nanette (sur la défensive) : Ça pose un problème ?

 

Super Curé : Bien sûr que non ! Sujet sensible Mademoiselle ? Je ne vous juge pas ! Bien au contraire ! Il s'agit juste de savoir quel place occupera ce petit bonhomme dans le mariage, au cours de la cérémonie. Les enfants aiment se sentir investis.

Je me suis sentie un peu conne de lui avoir aboyé dessus. Il est vraiment très sympa et finalement, il est assez cool sur le fait que Nanou ne soit pas très grenouille de bénitier. Il s'amuse à le provoquer gentiment parce qu'il sait que ça marche à tous les coups !

Ca s'est bien terminé je te rassure. Enfin presque. Nanou a un peu tiqué quand Super Curé lui a dit qu'il allait falloir revenir mercredi prochain.

Pour rencontrer 9 autres couples qui se marient cette année.
Mercredi soir... de 20h45 à 22h30...
Et le mercredi d'après aussi, même heure même endroit.
Et le dimanche de la Saint Valentin... ... de 10 heures à 16 heures...

A l'heure où je t'écris, je ne sais pas si je suis encore fiancée... Mais ça m'étonnerait !

Partager cet article
Repost0