Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 08:00

sicrete-steury.jpgIl y a fort fort longtemps, j'ai été taguée par Moa. Il est donc grand temps que je réponde à son tag dans lequel elle me demande 7 trucs que vous, les lecteuses, vous ne connaissez pas sur moi.

Autant te dire que la tâche est rude. Je raconte un peu trop ma life ici (j'ai le droit, c'est chez moi) et tu sais plein de choses déjà, chère lecteuse : que j'ai des goûts de chiotte, que ma fille pète un peu trop, que mon fils est le futur Obama et j'en passe.

Je précise que je tague qui veut bien, voilà.

 

 

 

 

 

1 / Je suis phobique des transports en commun en général et du train en particulier. Depuis toujours. Rapport à ma mère qui, quand on prenait le train pour aller sur Paris nous répétait : "on attend LOIN du bord des voies, on sait jamais si QUELQU'UN NOUS POUSSE !!!" et aussi "Garde ton sac serré contre toi, il y a PLEIN DE PICKPOCKET !!!"

Phobique je te dis. J'ai peur de la foule, peur des sans-abris pas très propres dans le métro (je sais, c'est pas bien, mais j'y peux rien), peur du TGV qui passe à grande vitesse (c'est un peu le principe du TGV en fait), peur de tenir cette foutue colonne poisseuse dans le RER (tu sais, celle en alu que 1.562.369 personnes ont touché avant toi).

Quoi ? Comment je fais quand je suis avec des gens ? Je simule. Je fais genre que tout va bien, mais en vérité, j'ai limite la chiasse tellement j'ai peur. Donc quand on me dit "Paris", je réponds "Voiture" (j'ai moins peur de la circulation parisienne que de mourir sous les roues du métro...). Paname, c'est pratiquement toujours en bagnole, même quand il neige.

 

2 / A une époque où j'avais une très forte, très très très forte envie de bébé, j'ai eu des lapins. Vaste connerie que de remplacer un gamin par une bête à poils. En même temps, j'ai jamais dit que j'étais intelligente (enfin p'tèt que je l'ai dit mais t'étais pas là). Donc, pas UN lapin, mais DES lapins. Pas tous en même temps mais disons que... que... bah on n'a pas eu de bol quoi ! Tous les lapins sont morts. Le dernier, Ramsès, un ravissant petit lapin bélier de couleur noire et bien... il s'est pendu. On ne rit pas, espèce de cagole ! Je ne mens pas. J'avais mal refermé l'ouverture de la cage (celle du haut), il a passé sa tête et quand il a essayé de l'enlever bah il a pas pu, le pauvre.

N'empêche que je surkiffais mes lapins, je m'en occupais archi bien (comme des bébés en fait... des légumes, du bon foin à 10.000 dollars la botte, des visites chez le véto... ouais ouais je sais ce que tu penses, mais j'assume !). Monsieur Nanou devenait un peu cinglé, rapport au fait que je refusais que le lapin soit en cage (sauf en notre absence), que je refusais d'acheter mes bêtes en animalerie (les animaleries c'est le mal, sache-le. Y'a des bestioles abandonnées, pas la peine d'en faire reproduire de nouvelles).

 

3 / Tu l'auras compris en déduction : je ne mange pas de lapin. J'en ai mangé une fois, même que j'ai saucé avec mon pain toussa toussa... Et on m'a dit "tu l'as bien aimé mon civet ?". La loose totale. C'était la dernière fois.

Je ne mange pas de cheval non plus. Parce que je mange pas de chien non plus. Mais j'ai rien contre les mangeurs de civet et de steack de dada. Chacun fait comme il veut. Moi je bouffe bien du sauciflard !

Ah et puis comme je vois que ce sujet t'intéresse : je ne mange pas de quenelles non plus, ni de museau vinaigrette. Et je ne te parle même pas de l'andouillette. Ce truc, c'est la mort.

 

4 / Je suis une ancienne droguée. Une ancienne camée quoi ! Mais je m'en suis sortie. A une époque, j'ai eu plus de 37 paires de chaussures (héritage aussi : ma mère a plus de 100 paires) et j'ai, dans notre placard, plus de 30 sacs à main. Camée je te dis. Depuis je me suis bien calmée. Je n'ai pas acheté de chaussures depuis... 3 semaines (mais c'était des spartiates pas chères pour caser mes pieds qui sont encore un peu enflés).

 

5 / J'ai eu tous les examens que j'ai passés haut la main (sauf la licence parce que j'avais un peu décroché). Mais aucun ne m'a rendue plus fière, plus heureuse, plus émue... que le permis de conduire. C'était le Graal pour moi, le Saint des Saints (merde je blasphème !), the cerise on the gâteau de ma vie. Faut dire que c'était pas gagné...

 

6 / J'ai deux rêves (étranges et très pénétrants) : avoir une maison avec jardin et offrir à mon mec adoré une voiture (une petite, genre une Golf VI TDI 110 CV...ahem). Si je dois choisir, je prends la maison hein, faut pas déconner !

 

7 / Je veux apprendre la couture et j'ai pas le temps ni le courage. Pourtant j'ai une sublimissime machine à coudre Toyota de couleur noire (ça me rappelle les machines à coudre à l'ancienne) flambant neuve et qui n'a jamais servi... Je sais, je sais, tu t'en fous. Mais, bordel, j'ai trop envie d'apprendre à coudre !

 

 

Voilà. Tu sais tout. Enfin presque. Parce que des Sicrète Steuries j'en ai plein, des tristes et des poilantes. Tu te rappelles de mon ex ?

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 09:05

Comment tu sais que ton blog occupe une place trrrrèèèèèèèès importante dans ta vie ? Je veux dire, pour beaucoup d'entre nous, le blog fait partie de notre vie puisqu'on la raconte en long en large et en travers.

Toi par exemple, tu sais que je suis formidable, que je suis un quart métissée couleur sépia, que mon mec est choupi (sauf aujourd'hui) et que j'ai, parfois, envie de tuer mon ex. Ma vie alimente mon blog, je peux tout dire ou presque. Je suis souvent parfaitement impudique mais entre nous, je m'en fous. Ça me fait du bien de dire ici ce que je ne dis à personne dans ma vraie vie. Epicétou.

 

Comment tu sais que ton blog occupe une grosse place dans ta vie ? Bah tu t'en rends encore plus compte quand tu es sur le point d'accoucher (enfin quand je dis sur le point, c'est de la théorie hein !)

 

- Quand tu vérifies que tu as bien les numéros de tes copiblogs pour les prévenir que tu pars à la maternité. D'ailleurs, tu réfléchis à 2-3 expressions bien rigolos-merdiques à écrire. 

Tu te rends compte qu'elles ont pris tellement de place ces Follasses que tu ne conçois pas de ne pas les informer le plus rapidement possible !

 

- Quand tu es à la limite de regretter de ne pas avoir d'Iphone pour écrire le billet annonçant la naissance de ta fille. Mais à la limite seulement, vu que je suis anti-Iphone.

 

- Quand tu te dis que, à défaut d'Iphone, tu peux peut-être emmener ton netbook à l'hôpital pour écrire un petit billet express. Y'a bien un réseau non sécurisé que tu pourrais squatter non ? Parce que bon, t'as pas d'Iphone, mais t'as pas de clé 3G non plus !

 

 

Je ne pourrais sans doute pas prévenir le jour J, mais si tout va bien, je ne resterai pas plus de 3-4 jours à l'hôpital, alors vous le saurez très vite que ma fille est née.

Enfin, quand elle se décidera à pointer le bout de son nez.

 

 

Point grossesse du jour: De "belles" contractions pendant une heure hier, toutes les 15 minutes. Mais pas douloureuses. et pis après plus rien ! Ca va finir en poisson d'avril cette histoire !

Partager cet article
Repost0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 10:05

avatar_food.jpgLes Follasses et moi, nous nous sommes lues, nous nous sommes commentées. Nous n'avons pas toutes un blog ou raconter nos life passionnantes, ça enrichit encore plus notre relations passionnées.

De lectures en commentaires, nous nous sommes aimées. Nous avons appris à apprécier les facettes de chacune. Cette relation virtuelle nous ayant laissé sur notre faim, nous nous sommes rencontrées un samedi de novembre. Nous avons blablaté pendant des heures devant quelques verres et les spécialités culinaires de chacune. Sacré gueuleton : accras de morue, muffins saumon-aneth, cakes en tout genre, tartes salées, gâteaux variés... La cuisine, un nouveau truc que nous avions en commun. Le plaisir de faire ou de créer des recettes avec du goût dedans et du contenu dans l'assiette. De quoi te blinder l'estomac et le moral...

 

Tu imagines bien ce qui s'est passé ensuite... Des femmes belles, sexy, désirables, dont une enceinte et livrée à des hormones capricieuses...

Bah ouais ! On a couché ensemble. Chut, j'ai rien dit à mon mari. Et comme on avait trop bu, on n'a pas fait attention et ce qui devait arriver arriva : nous sommes toutes tombées enceintes (même moi, si si c'est possible !) !

 

Quatre mois plus tard, nous avons accouché à l'unisson... d'un  BLOG ! Un blog culinaire à 32 mains :

 

 banniere food

 

Le Food'n'Follasses (en pleine conscience). Pourquoi "en pleine conscience" ? Parce que dans notre à blog à nous, y'aura pas que des recettes diététiques... mais si tu les manges en pleine conscience, tu ne grossiras pas. Si, si, si, c'est Nanette qui te le certifie.

 

Je n'en dis pas plus. Je ne te dis pas qui sont les Follasses, quelles recettes tu trouveras toussa toussa... Va voir et fais-toi une idée. Tu nous raconteras ton ressenti si tu testes les recettes !

 

Bonne visite et bon appétit bien sûr !

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 11:10

Salon-de-l-Agriculture-2011.jpgMe voilà de retour après une courte absence et une flemmingite foudroyante qui m'a fait squatter mon lit et buller à la maison pendant quelques jours... Je reviens très très vite avec mes aventures trépidante de femme enceinte en arrêt maladie mais encore très active d'un point de vue télévisuel !

 

Pendant mon hibernation, j'ai été contactée par Danone pour vous parler d'une chouette opération, une opération qui "me parle", sinon, je ne t'en parlerais pas, tu l'auras compris !

 

C'est très con, mais Danone, ça me paraît tellement énorme (QUE 6 milliards de pots produits par an !) que j'aurais jamais cru que cette marque faisait appel à des éleveurs locaux ou proches de leurs usines. Genre, dans mon esprit étriqué, je pensais que leur lait sortait de vaches bioniques... Et bien loin de là, en moyenne, les usines qui transforment le lait en yaourts sont situées à 56 km des exploitations laitières.

Si t'as pas bien compris, tu noteras que depuis le mois de janvier, sur les yaourts nature Danone, les produits Jockey et Recette Crémeuse (que je te recommande, ça déchire !), a fleuri la mention "au lait de nos éleveurs".

Pourquoi ? Pour répondre à la demande des consommateurs (= toi+moi+tous ceux qui le veulent, prendre la voix de Grégoire), soucieux de l'origine des produits qu'ils consomment (traçabilité) ET de mieux consommer.

 

Pour que nous, consommateurs et bouffeurs de yaourts chevronnés, nous ayons encore plus conscience de la chaîne de fabrication, Danone a crée le site "Nos éleveurs et vous", où tu trouveras moultes informations et des témoignages des éleveurs, interviewés en région, dans leurs exploitations. Savais-tu qu'entre

Un site "très informatif" (dixit mon fils) si toi ou tes mômes vous intéressez aux métiers de la ferme.

 

J'arrête là mes explications, le mieux c'est encore d'aller sur le site... Ou... Ou d'aller sur le stand Danone au Salon de l'Agriculture (pavillon n°1)  qui ouvre ses portes le 19 février, soit ce samedi ! Sur place, tu partiras à la découverte du parcours laitier, des secrets des éleveurs qui inviteront les enfants à participer à un quizz sur les yaourts !

 

Tu vas me dire : ouais, ouais, c'est bien sympa ce salon, mais là place, faut bien la payer ? Je te réponds non, parce que tu peux gagner des entrées via le Défi Lait Danone sur Facebook. En jeu 100 x 4 entrées à gagner, rien qu'en jouant ! Ca fait beaucoup, donc n'hésite pas, tu as toutes tes chances !

 

Et si tu ne vas jamais sur Facebook et surtout, si tu es super super rapide... je mets en jeu ici même sur mon blog à moi, 5 entrées pour le Salon de l'Agriculture (du 19 au 27 février, je te le rappelle).

Volontairement, je ne les mets pas en gain à l'unité, parce que franchement, c'est un peu triste d'aller au Salon tout seul, mieux vaut découvrir les stands (certains, dont celui de Danone, sont ultra pédagogiques et accessibles aux enfants) avec tes gosses ou tes copines (je te rappelle qu'il y a du vin au Salon, slurp).

 

Je te propose donc, de gagner un lot de 2 entrées ET un lot de 3 entrées pour le Salon ! Alors, vite, vite, vite, si ça t'intéresse, tu m'écris un commentaire en me précisant bien que tu joues pour gagner les places (je m'excuse d'avance auprès des non-parisiens...).

 

Ah... et petit scoop, je me baladerai dans les allées du Salon le vendredi 25 février à partir de 14h00, notamment du côté de chez Danone. Si tu croises le sosie de Rihanna (ou de Beyonce, ça dépend des jours), c'est moi.

Nan, je déconne, si tu croises une métisse très souriante avec une énorme bosse sur le devant, bah c'est moi !

 

A très vite !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 09:10

Suite à une expédition en vue de récupérer moultes accessoires et fringues de bébé pour la Fève (6 mois et demi de grossesse demain ! ou aujourd'hui, je sais plus), pas de billet aujourd'hui. Mais promis, je me rattrape la semaine prochaine !

 

L'occasion de répondre au tag de Petite Maman, dont j'ai découvert le blog suite à un gentil commentaire sur le mien (j'aime bien quand on me dit des trucs gentils).  Que vous dire de Petite Maman (je ne dirai rien sur son blog, va vite le visiter) ? Je dirai que Petite Maman a une machine à coudre et qu'elle sait s'en servir... donc je suis jalouse. Je rappelle que j'ai eu pour Noël ce engin magnifique et que pour le moment, je ne sais pas m'en servir ! Mais passons au tag de Petite Maman.

 

 

1) Pourquoi avez-vous créer un blog ?

 

Bonne question ! Parce que ! Je suis tombée dans la blogosphère en lisant des blogs. J'ai toujours eu envie d'écrire mais je ne suis pas assez douée (et trop feignante) pour écrire un bouquin.

Et puis les mails à rallonge aux copines, ça ne me suffisait plus !

 

 

2) A quel type de blog participez-vous ?

 

A des blogs de maman essentiellement mais aussi à des blogs de billets d'humeur (faut dire, à force de partager les miennes !). Je lis aussi des blogs de déco et de loisirs créatifs (plutôt peinture, couture et retapage de meubles).

 

 

 

3) Votre marque de maquillage préférée ?/Votre marque de voiture préférée ?



Pas de marque préférée ! C'est déjà le parcours du combattant pour trouver des trucs qui ne me font pas briller comme un Ferrero Rocher... Et puis, c'est un budget d'avoir des trucs de qualité, un budget que je n'ai pas ! Mais ça ne me manque pas, parce que le matin, je suis très fréquemment à la bourre, donc un trait de crayon, un coup de blush sur les joues et voilà ! Je ne me maquille pas tous les jours, sinon, quand t'es pas maquillée, les gens le remarquent tout de suite et ça fait "mauvaise mine".

Petit coup de gueule aussi sur la difficulté et le coût de trouver de bons produits pour peaux noires et métissées. Idem pour le coiffeur d'ailleurs !

 

Ma marque de voiture préférée ? Du tac au tac je répondrais Peugeot (I love ma vieille 106 kid). Mais en réfléchissant bien je dirais : n'importe pourvu qu'elle ai moins de 10 ans. Conduire sans direction assistée, c'est dur. Et c'est pire depuis que je suis enceinte.

Ah, derniers détails si tu veux me faire un cadeau : je déteste les voitures à 3 portes et il me faut un coffre assez grand. Une ancienne Opel Mériva, couleur gris iceland, ça me va très bien.

 





4) Votre marque de vêtements préférée ?



Toutes celles qu'en général je ne peux pas me payer ! Parmi elles, j'hésite ! Pour le côté original, un brin jeun's et "pas vu ailleurs", Cop'Copines.

Pour le côté classe et femme, Alain Manoukian (on y trouve des robes à tomber et des tailleurs pas mémères). Hélas, les deux ont un certain coût, Alors je m'habille dans les grandes enseignes, ou je reste à poil. Ca dépend.

 

 

 

5) Votre produits de maquillage préféré ?/ Votre gadget préféré ?



Pour le maquillage, un fard à paupières crème de chez Sisley. Tout petit et qui coûte un bras mais qui tient toute la journée et que j'adore.



Pour les gadgets... Non, j'ai pas de sex toys, espèce de coquine va !

Tout ce qui touche à la cuisine, j'ai envie de l'avoir, même si je m'en sers très peu : un machin pour fabriquer les churros, un siphon pour faire de la chantilly maison, des verres à verrine, un "roule-sushi", un zesteur (oui, je sais, suffit de râper), une sorbetière...







6) Votre couleur favorite ?

 

Je n'en ai pas vraiment. Comme je suis une grosse vantarde, j'ai tendance à croire que toutes les couleurs me vont, donc je les porte toutes ! Mais pas toutes en même temps hein !





7) Votre parfum ?



Des Guerlain for ever ! "Jardin de Bagatelle" et "Shalimar" (à petite dose Shalimar sinon ça pue). Et en troize, "Tocade" de Rochas. Pour les Guerlain... les récentes déclarations de merde raciste et rétrograde de Monsieur Guerlain ne m'ont pas fait changer d'avis, ni boycotter cette marque (chéri, j'attends une bouteille pour la St Valentin !). Pourquoi ? Parce qu'il y a belle lurette qu'il n'a plus rien à voir avec l'entreprise (et tant mieux !) et que ce n'est pas lui le vrai "nez" des parfums Guerlain. Ca ne m'étonne pas, il faut de la subtilité et de la finesse pour créer de telles effluves...

 

En ce moment, je n'en porte presque pas, sauf une eau de toilette à la bergamote, très légère, que je porterai aussi après bébé. Parce que le Guerlain dès la naissance, ça le fait pas !

 

 

8) Votre film préféré ?



J'en ai plein ! La Couleur Pourpre, La Liste de Schindler, Kill Bill (1 et 2), La Ligne Verte, Une Saison Blanche et Sèche, Au Nom du Père.

Pour les français : Les Témoins (d'André Téchiné), Rue Case Nègre (d'Euzhan Palcy)...

Pour la guimauve : Sissi et les Angélique et j'assume !





9) Quel pays aimeriez vous visiter ?



Les Cyclades, parce que je suis tombée amoureuse des photos prises par Caroline de Pensées de Ronde. Du blanc, du bleu, du soleil. Je rêve d'un séjour à Sifnos dans les bras de mon mari. Sans enfant. Autant dire que c'est pas pour tout de suite !

Sinon, j'aimerais bien me faire du mal en allant au Canada, pour voir un orignal pour de vrai et admirer des forêts denses, pas polluées, en me payant des vacances écolo, dans un châlet perdu (mais avec un peu de confort quand même !)

Dans la série froide, un p'tit séjour en Scandinavie. Pour voir de mes yeux leur politique en faveur des mamans (et des papas pour ceux qui veulent).

 

 

10) Quel serait le monde de travail idéal pour vous ?



Un monde sans harcèlement moral, où personne n'irait travailler avec la boule au ventre. Je crois aussi que mon monde idéal commencerait bien plus tôt, en instaurant une année "tampon" après le bac pour que les jeunes bacheliers prennent le temps de se connaitre et de savoir ce qu'ils ont vraiment envie de faire.

Mais aujourd'hui, pour mon cas personnel, l'idéal serait de bosser de chez moi. Le monde de l'entreprise, j'ai du mal à y croire à nouveau et si je reprends un boulot à l'extérieur, je ne suis pas sure de prendre du plaisir.

 

 

Voilà, comme dirait ma chère bbflo, je tague qui voudra, suffit de me mettre votre billet réponse en lien ;-)

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 15:00

Un grand merci pour vos commentaires d'hier. J'y réponds dès que je peux... En attendant, un billet décousu et nouveau-né, parce que ce matin, mon coeur déborde...

 

100 0531Que s'est-il passé en 2010 ? Tout les blogueurs (ses) ont-ils fait l'amour à l'unisson ? Au moins deux, c'est presque certain, n'est-ce pas, La Mère Joie (même date de début de grossesse, NDLR).

Ou alors, on a respiré ce parfum, Le Parfum, comme dans l'excellent livre ( et le film tiré de) de Patrick Suskind, u concentré de féromones qui nous a fait aimer notre chéri(e) à n'en plus finir. Et dans une explosion d'amour et de seske (il faut une goutte de chaque pour concevoir), des bébés ont été conçus...

 

Derrière des blogs, des bébés naissent.

 

Ouvrant la marche fin 2010, Mère Bordel est devenue Mère (bordel !) en donnant naissance à une jolie poupée au joli gabarit (chapeau !).

 

Jajaja s'est fait attendre comme le messie et a fini par pointer le bout de son nez chez MadameZazaofmars (faut dire que le chemin est long jusqu'à Mars !).

 

Sayyadina et Mezcal, blogueurs à quatre mains, ont accueilli la jolie Cyann...

 

Lylwenn est arrivée aussi chez Moa (pas chez moi !) et j'ai fondu d'amour en la voyant dans son petit pull parme... J'avais raison, le parme va bien aux petites filles...

 

Et ce matin, en ouvrant ma page Hellocoton, j'apprends que mon premier gagnant (du concours Tommee Tippee), le Papa de Mia, a eu la joie (et la surprise) d'accueillir sa fille... A 1h00 tout pile, Mia est née.

Et son papa a trouvé de bien jolis (et drôles) mots pour raconter l'arrivée de sa fève à lui.

 

L'année n'est pas finie, 2011 débute tout juste. Sur les blogs fleuriront mille billets, mille concours, mille défis... Et derrière ces blogs naîtront des bébés...

 

Un nouveau petit Z chez MissCz, un new baby chez Lilo et Samuel, un p'tit gars chez Maman moi aussi et son adorée, un Chichi chez MissBrownie (la reine de la pâtisserie), une nouvelle recrue chez La Mère Joie, une Fée Grain de Café chez Madame Frimousse et une Fève de cacao chez moi... 

 

Bienvenus aux p'tits nouveaux ! Quant à ceux que l'on couve encore, soyez sages, ne dansez pas trop sur nos vessies, laissez-nous dormir et surtout... arrivez toute en douceur...

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 16:19

 

Non, il ne s'agit pas d'une histoire de gynéco !

  

gamelle.JPGMentalo nous demande dans son concours pour crinière rebelle, de raconter notre pire histoire de cheveux ou de cheval. Je participe car je en tant que bombasse à moitié black, je suis toujours en quête d'un produit EFFICACE pour cheveux secs. J'ai choisi de parler de canasson parce que ça me manque de monter (dans tous les sens du terme parce que c'est la diète du seske, j'en reparlerai). Grâce à mon Papounet bourru et généreux, j'ai pratiqué l'équitation et le saut d'obstacle à un assez bon niveau. Je serai incapable de faire aujourd'hui ce que je faisais alors, c'est pas comme le vélo.

Alors je m'en vais te conter à toi, fidèle lectrice et à toi Copaïbogosse (enfin je suppose, hein) une histoire de ch'val comme dirait mon fils.

 

En l'an de grâce 1998, j'avais 16 ans et j'étais vraiment magnifique : gros seins, pas de boutons et un jean Levi's 525 qui me faisait un cul d'enfer... Oups je digresse !

Donc j'avais 16 ans et c'était ma dernière année de compèt' de saut d'obstacle. Une discipline jouissive où tu te dépasses continuellement tout en te faisant peur...

 

Arrivent les compèt' régionales (enfin, les qualifications parce que j'étais bonne mais pas excellente !). Je chausse mes bottes, ma culotte et ma redingote et je n'oublie pas ma bombe dans laquelle je case mes tresses. Je vais voir Dice (son nom de chasse, sinon, elle s'appelait Eurydice de la Vallée des Hérons, je sais tu t'en tapes), la jument que je monte pour la câliner un coup et lui dire de sauter, bordel, sauter de manière élégante sans rien faire tomber !

 

"Candidate n°26, Mademoiselle Nanette, du Club Équestre de XXXXX". C'est mon tour. Je vais, je DOIS tout déchirer. Je me visualise en train de gagner, en train de talonner Dice pour qu'elle s'envole... C'est mon entraîneur qui nous conseille ça. Je suis une championne et cette année j'irai au concours régional c'est sûr !

 

Comme prévu, Dice s'envole... Vas-y ma belle, allez, hop ! C'est bien.... Tout ça quatre fois... La cinquième, ça ne passe pas. Je ne comprends pas comment mais je fais un vol plané et j'atterris sur les poignets, puis le cul par terre. J'ai bouffé un peu de terre au passage. Je sens que mon poignet gauche me fait mal, comme une décharge électrique...

Je le regarde, il est plié dans le MAUVAIS SENS. Dans le sens où il devrait pas se plier, du moins pas autant, tu suis ??

 

Tout le public me regarde et moi... je hurle. Plus de peur que de douleur, je hurle. C'est flippant quand même, y'a sûrement un truc de cassé pour que le dos de ma main touche mon bras.

 

Mon entraîneur arrive sur le parcours de saut et me crie "Nanette, calme-toi, fais voir, Naneeeeeette !!!" Visiblement il panique. Puis il réagit. Il me met une grosse baffe dans la gueule. Oui, tu lis bien. Devant tout le monde, y compris mon père, il me met la plus grosse tarte de toute ma vie (aujourd'hui encore). J'arrête de gueuler illico, le temps de réaliser puis de crier "Mais t'es pas bien ? Connard, enc**** !!!"

 

Pendant que je récite le dictionnaire des grossièretés, il chope mon poignet et tire dessus de toutes ses forces. Occupée à taper le scandale de l'élève battue, j'ai rien vu venir, rien senti. Il m'a remis le poignet en place en deux secondes.

 

- T'es tombée ma chérie, ton poignet était démis, j'ai remis tout en place ! Maintenant ferme-la, on va à l'hosto pour poser une attelle !

 

Je l'ai fermée. Et à l'hosto, radio nickel, on m'a juste posée une attelle. J'ai présenté mes excuses pour les insultes et j'ai quand même demandé une explication.

Mon entraîneur il appelle ça "détourner l'attention du blessé de sa douleur pour remettre l'os en place en douceur".

 

Ça marche, ça marche même très bien. Mais putain, jamais on m'a mis une aussi grosse baffe !

 

Ceci est ma participation au concours de Mentalo.

Mentalo, je te rassure, toi qui fréquente une jeune fille qui pratique aussi ce sport, je ne suis pas tombée souvent. Cette fois-là c'était la palme !

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 08:00

ValiseComme hier, je garde un pied dans mes souvenirs en répondant au tag de Virginie B dont j'ai fait la connaissance lors de l'après-midi de présentation de l'Album Doudou.

 

Une bien jolie rencontre au chouette accent du Sud, rencontre faite de partage de nos expériences de mamans. Merci encore à Virginie de nous avoir fait partager, à ma blonde préférée et à moi, les arrivées de ses trois loulous qui avaient hâte de découvrir le monde !

Place au tag maintenant !

 

1/ Quand vous étiez petit(e), que répondiez vous à la question : "Et toi, que veux tu faire quand tu seras grand(e) ?"

 

Vaste sujet ! J'ai répondu au fil des années ! styliste, prof de gym, prof de français, sage-femme et enfin infirmière. Ca reste mon grand regret, de ne pas avoir fait d'études d'infirmière. Qui sait...

 

 

2/ Quels ont été vos BD et dessins animés préférés ?

 

Pour les BD, sans hésitation Astérix et Tintin !

Pour les dessins animés : Princesse Sarah, Creamy, Flo et les Robinsons Suisses... D'une manière générale, tous les dessins animés de filles diffusés sur la regrettée chaîne "LA Cinq".

 

 

3/ Quels ont été vos jeux préférés ?

 

Les Barbie, avec ma soeur nous avions une sacrée collection ! Mais aussi jouer avec mes poupons : les habiller, les changer (nous fabriquions nos propres couches), coudre des vêtements pour eux...

 

 

4/ Quel a été votre meilleur anniversaire et pourquoi ?

 

Le dernier que mon papa a passé à la maison, avant le divorce (qui a eu lieu l'année suivante le jour de mon anniversaire, chienne de vie).

Un tas de circonstances (notamment la santé de ma soeurette) a fait que nous n'avons pas eu le temps d'acheter ou de faire un gâteau et j'étais très déçue, sans le dire. Il est sorti et est revenu avec deux pains au raisins qu'il a couvert de bougies. Et il a sorti de nulle part une luciole rose fluo qui s'éclaire dans la nuit et sur laquelle j'avais flashée au marché. Ces deux pains aux raisins sont ma madeleine de Proust...

 

 

5/ Qu'est-ce que vous auriez absolument voulu faire que vous n'avez pas encore fait ?

 

Depuis ma toute petite enfance, mon rêve le plus grand et le plus fou est d'avoir une maison. Ce rêve de petite fille est devenu mon rêve de femme... jusqu'à ce que je puisse le réaliser !

 

 

6/ Quel était votre premier sport préféré ?

 

La danse sous toutes ses formes et je vous garantis que c'est un sport ! Ca a été ma grande passion avant l'équitation. J'ai dansé pendant plus de quinze ans et je n'ai rien perdu de mon savoir en danse latino !

 

 

7/ Quelle était votre première idole de musique ?

 

Michael Jackson !

 

 

8/ Quel a été votre plus beau cadeau de Noël (ou équivalent) que vous avez reçu ?

 

Un poupon Nenuco métis avec un vrai zizi. Il était quasiment impossible à trouver, seul le noir et le blanc était vendu en France. Mon père l'a fait venir de l'étranger. Il était tout nu dans sa boîte avec sa bande ombilicale, je l'ai sorti et habillé tout de suite... Et je l'ai appelé Julien !

Le même jour, j'ai eu aussi une trousse d'infirmière avec lequel le Haricot a joué tout petit, avant de décréter que c'était pour les bébés !

 

 

Petite Maman et Bloody Mary, c'est à vous de nous faire partager un peu de votre enfance !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 12:55

 

 

AMI.jpgUn samedi réussi, ça commence par une odeur de morue et de friture dans tout l'appartement et un Monsieur Nanou RA-VI ! Dans les accras, on aperçoit les cives finement ciselées avec amour pour donner du goût...

 

Un samedi réussi ça se prépare aussi sous la douche pour gommer l'odeur de morue qui me colle à la peau. Un tartinage en règle de Dexéryl et d'huile d'amandes douces, pour éviter les vergetures (grosse blague, j'en ai depuis 10 ans).

 

Devant le miroir, j'aperçois des pellicules mais peu importe parce que je porte une robe NEUVE, donc je suis la reine du monde.

 

Un samedi réussi, c'est mon coeur qui bat vite comme le soir de mon premier câlin quatre étoiles avec Monsieur Nanou. Je dois prendre le périph', même pas peur (grosse blague 2, je déteste le périph').

 

Un samedi réussi, c'est tout de même ce petit sourire au volant parce que je vais dans un coin de Paris que je connais. Sourire tout de suite effacé parce que le GPS me fait sortir du périph et que BORDEL, je vais devoir me taper Montparnasse alors que j'aurais dû sortir Porte de Versailles ! Ma co-pilote est heureusement très sage au chaud dans mon bidon.

 

Un samedi réussi se poursuit au doux son du GPS "Vous êtes arrivés", et au créneau parfait pile dans la rue où je veux aller. Ce samedi serait foiré si je ne demandais pas où se trouve cette rue (alors que j'y suis !). Paris sera toujours Paris pour moi : une ville où je me paume à chaque fois !

 

Un samedi serait encore plus réussi avec deux bras en plus : champagne, fleurs, tarte et accras... Je réalise que je suis dans un coin de Paris où : 1/ un couple m'aide à sortir de la voiture ; 2/ une dame me tient la porte ; 3/ un monsieur beau gosse me sourit (=il veut certainement coucher avec moi, mais je suis pressée là).

 

Un samedi réussi c'est un sourire en sortant de l'ascenseur, celui de notre hôtesse ("Hôtesse" c'est mêmle pas son vrai nom !)et cette petite appréhension que je ressens chaque fois que je suis entourée de femmes...

 

Un samedi réussi, c'est un nuage de femmes qui se referme sur moi. Un nuage de femmes qui m'appelle Nanette, parce que finalement, c'est devenu mon nom. Ça discute et ça rigole... Une bouteille de boisson citronnée (Pulco ? Naaaaaaaaaan !) déjà vide, un canapé immense (penser à cambrioler cet appart'), des coussins, des visages enfin et surtout des voix... Je ne pense à rien, juste que c'est chouette. Nan, en fait c'est trop d'la balle.

 

Un samedi réussi passe forcément par la bouffe, ne me dites pas le contraire. Des bouchées au saumon, des cakes salées... Du FROMAGE. Du SAUCISSON (oui j'en mange !). La Fève aussi apprécie les samedis réussis et me le fait savoir.

Du chocolat, des fruits, du raisin et encore du raisin. Le raisin me donne un peu envie de pleurer alors je raconte une blague. J'essaie la clémentine, moins lacrymogène parait-il. Elle est délicieusement sucrée, comme cette journée.

 

Comme je suis une future maman prudente, mon samedi réussi ne passera pas par la case alcool. GROSSE BLAGUE n° 3. Un petit verre pour goûter, hé hé hé.

 

Un samedi réussi c'est trouver sa place tout naturellement parmi elles. En changer quand l'une d'elles se lèvent pour discuter avec les autres. Essayer d'en apprendre encore plus sur chacune. Envier les bottes de l'une, les lunettes de l'autre (tu te reconnais ?) et la manière dont elle les porte (et je parle même pas de ses baskets trop belles !).

Pousser des gros "aaaaaaaaaaaaaah" quand les dernières font leur entrée.

 

Un samedi sans mec est un samedi foiré non ? On en a deux pour le prix d'un. Les deux sont drôlement choupi. Y'en a un qui a une cravate, j'aime les cravates et les cheveux coupés court. MARIEE, je suis mariée. ENCEINTE, je suis enceinte. Les hormones, toujours les hormones...

 

Un samedi réussi se trinque au champagne. Cheeeeeers ! Ca pétille et ça papote de plus belle. C'est trop court.

 

Un samedi réussi, c'est s'étonner du job de la gallinacé de service, s'autoriser un quart d'heure LDP, voire deux. Rigoler, rigoler et encore rigoler.

Un samedi réussi c'est une "variçopénis" racontée encore et encore en rigolant. Se trouver en même temps, une nouvelle carrière d'andrologue. C'est s'ouvrir un peu plus aux autres et raconter le plus intime sans peur et sans pudeur et surtout sans crainte d'être jugée.

 

Un samedi réussi c'est un au revoir joyeux mais qui serre la gorge un peu quand même. Pester un peu contre cette foetus qui me couche à 21h tous les soirs mais sourire à l'idée qu'Elles seront là un jour d'avril pour la voir.

 

Un samedi réussi c'est tout de même le regret que trois d'entre nous manquent à l'appel, mais ce n'est que partie remise.

 

Un samedi réussi c'est tellement de choses que c'est trop long pour être décrit.

 

Il est doux, rassurant... et poilant d'avoir des amies (et leur mari... MARIEE, je suis mariée !).

 

Merci à toutes pour cette journée exceptionnelle. Si simple, mais exceptionnelle.

 

 

Photo : "Ami" en langue des signes...

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 11:35

 

 

marion-20cotillard-20oscar-202.jpgTout d'abord, merci à tous d'avoir participé à ce premier concours ! Ce que j'ai préféré en l'organisant ? Les commentateurs(trices) qui sont sortis de l'ombre pour jouer et commenter ! Commentez-moi encore ! Oh oui commentez-moi !!

 

Alors, kikagagné les lots ? La main au longs ongles de mon fiston (je fais un test pour voir combien de temps il les gardera aussi longs sans demander à les couper, ou sans les couper lui-même vu qu'il sait le faire !) a tiré au sort :

 

 

VanessaB57, que je lisais pour la première fois sur le blog si je ne m'abuse ! Vanessa, tu reviens quand tu veux !

 

Le Papa de Mia, qui a un blog, dont le dernier billet m'a fait mourir de rire (mon prénom se termine par un A). En plus, c'est homme, c'est chouette, j'adore ça les hommes !

 

 

Félicitations aux gagnants, qui, si je ne m'abuse à nouveau, vont bientôt devenir parents de 2  gonzesses !

 

Mes chers petiots, z'êtes priés de m'envoyer vos vrais noms et prénoms ainsi que vos adresses postales à :

 

leshumeursdenanette(at)hotmail.fr 

 

Le temps de vous trouver un carton pas trop pourri pour ranger tout ça et je vous l'envoie (avant Noël c'est mieux !) !

 

 

J'espère pouvoir organiser d'autres concours à l'avenir, j'aime bien ça (Messieurs les Fabricants du fromage Petit Billy, c'est quand vous voulez !).

Peut-être qu'en avril, il y aura le bout tout sec du cordon ombilical* de la Fève à gagner !!!

 

 

 

*Je déconne... vu que la tradition familial veut qu'on garde le ti bout tout sec précieusement... j'ai encore celui du Haricot... beurk !

Partager cet article
Repost0