Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 08:00

disana02_1d.jpgBon. On en est à 2 ans tout pile en couches lavables. Notre bilan déchets est plus que positif, la comparaison des factures d'eau et d'électricité de 2009 à  nos jours est sensiblement la même(point très important pour Monsieur Nanou).

Au début, je voulais faire des économies, après j'en ai fait une catégorie à part entière sur ce blog et aujourd'hui, les couches, c'est un peu mon métier : je forme, j'informe, je range, je plie, je vends. D'ailleurs, si tu veux des conseils ou venir me faire une bise, c'est le mardi que je suis là !

 

Avec la Fève on a (presque) tout testé : TE1, TE2, classiques, de toutes les matières. Ensuite, nous avons trouvé notre rythme de croisière avec des tout-en-un pour la journée et des classiques pour le jour (si tu ne comprends pas, va lire, ce billet).

A 18 mois, les prémolaires de la Fève ont percé. Pas de crises de larmes, pas de  grosses douleurs mais des selles hyper-acides, atomiques et hum, un délice pour les narines délicates. Sauf que ces selles ont attaqué ses pauvres fesses. Quand je dis attaqué, le mot est faible. J'en pleurais tellement c'était douloureux à voir.

La journée, ça allait et puis le fait de garder la couche de nuit pendant des heures... érythèmes, plaies...Un parcours que je connais déjà, le Haricot ayant été sujet aux érythèmes quand il était bébé (et en jetables).

 

Alors on a essayé les jetables (bio) la nuit, pour voir. On a décrassé les couches de nuit, les couches de jour. On a essayé 12 000 crèmes.

Les trucs qui ont marché : le miel de lavande bio (merci Perlipo) (oui oui sur les fesses), le cul-nu pendant plusieurs heures, la crème Cicalfate de Avène et la crème Sénophile, les cataplasmes à l'argile. Ca a marché temporairement.

Et puis, j'ai trouvé des jetables bio qui marchaient bien, donc on a gardé ça pour la nuit. Et ça allait mieux.

Seulement, avec Monsieur Nanou (qui commence à toucher sa bille en couche lui aussi), on s'est dit que c'était pas possible de continuer à acheter des couches hors de prix alors qu'on a fait le choix du tout-lavable (on n'est pas des extrêmistes hein, on a toujours 2-3 jetables chez nous, au cas où).

On a cherché (enfin plutôt moi) une solution pour la nuit.

 

On s'est vite rendu compte que le bambou des couches de nuit posaient souci. Et pourtant, notre fille n'y était pas allergique puisqu'il y a du bambou dans pas mal de ses couches de jours. J'ai pris conseil auprès des supers gérantes d'Apinapi (alias mes employeuses du mari), parce qu'en terme de tests/résolutions de problèmes etc, il n'y a pas mieux qu'elles selon moi (elles m'ont en partie formée ), mais aussi de ma super pédiatre.

Diagnostic : il faut résoudre ce souci de selles acides ET trouver une matière plus douce, plus respirante pour la nuit.

Pour les selles acides, MERCI les probiotiques Pédiakid. Une cure d'une semaine et l'acidité des selles a disparu !Ca te rétablit la flore intestinale de ton bébé en 10 jours, c'est ouf (comme disent les jeunes).

Pour les couches, MERCI MERCI Marina et Jeanne-Aurélie ! Leurs longues expériences de gérantes et de mamans nous a permis de trouvé THE solution.

 

LE système pour la nuit qui a marché : le lange à nouer Disana + un insert bien absorbant (ou un pré-plié) + une culotte en laine.

Alors, oui, ça fait un look un peu vintage complètement improbable, mais bon, c'est pour la nuit. Et oui, pour rendre la culotte en laine imperméable, il faut lui faire prendre un bain de lanoline toutes les 3-4 semaines environ. Mais ça dure 5 minutes à préparer, ensuite, ça trempe, on sèche et on étend.

Et là, BAM, la culotte en laine tricotée devient IMPERMEABLE. C'est ouf.

 

Bon, on est bien d'accord en plus du look vintage-old school, ça fait de grosses fesses (sauf en mode jour où l'insert en coton brossé est plus fin - mais nous, le jour c'est TE2 et TE1), mais pour la nuit, on s'en fiche.

 

disana02_1h.jpg

Sacrée dégaine ! - chez nous on l'a choisi en bleu marine

 

Donc mardi dernier, après le boulot, j'ai fait chauffer la CB. Un lange, une culotte, un pré-plié en coton bio et des voiles de bourrette de soie (un textile connu pour ses vertus cicatrisantes et apaisantes).

On a testé 3 fois la "nuit tout en laine", succès total. On a dansé 6 fois la danse des fesses saines avec Monsieur Nanou. Surtout lui quand il a vu le prix que nous coûterait un petit équipement de nuit (genre 2-3 culottes, 5/6 langes - parce que je suis à la bourre de lessive - et autant d'insert).

On va donc revendre nos couches en bambou et se mettre à la laine ! (avec les sous qui restera, on s'offrira des mojitos).

 

Ah oui, j'oubliais, si tu te demandes si c'est pas un peu trop chaud comme système, sache que la laine a cette vertu drôlement choupi d'être thermorégulatrice : ça tient chaud l'hiver et ça fait frais l'été en laissant passer l'air.

 

Moralité, le parcours "couches" d'un bébé en couches lavables n'est pas linéaire, en tout cas pas toujours. Ce qui convient aujourd'hui peut ne pas convenir deux ans plus tard (c'est aussi le cas en jetables, le Haricot a écumé pas moins de 7 marques différentes, cotocouche comprise).

Je précise que les fesses de mes enfants ont la particularité de partir en vrille lors des poussées dentaires, la très grande majorité des clients que je vois en boutique ne change pas de système de couche (sauf les couchomaniaques, mais c'est une autre histoire).

 

La semaine prochaine, les humeurs lavables reprennent du service avec petit crash test d'une TE2 TRES TRES économique (qu'on a adoptée ici) !

 

Retrouve l'intégralité des billets-couches ici.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 08:00

apinapi.jpgCe matin, telle une mère Noël (en un peu plus bronzé, sans rênes mais avec une Peugeot 106), je me fais la messagère de ma boutique fétiche que j'aime d'amour : ApiNapi la bien-nommée. Ladite boutique ayant décidé de gâter ses clients et fans pendant UN MOIS. J'y reviendrai.

 

Pour les petites nouvelles, ApiNapi et moi, c'est une grande histoire d'amour, qui dure depuis 18 mois maintenant. C'est là-bas que j'effectue TOUS mes achats de "consommables" pour mes couches. En terme de shopping, je suis assez fidèle.

 

ApiNapi donc, organise une série de concours du 25 novembre au 25 décembre pour un mois de l'Avent complètement fou, avec à gagner, entre autres : une JPMBB, des maillots de bain pour bébé, des couches lavables de grandes marques, des accessoires de puériculture, des kits beauté pour femme...

 

Un cadeau par jour à gagner ! Toutes les modalités pour participer, la liste des lots à gagner par date, tout tout tout, vous saurez tout en lisant l'article très complet sur le concours de Noël APiNapi sur le blog d'ApiNapi.

Notez bien toutefois : vous avez le droit de jouer une fois sur les semaines "Commandes" et une fois sur les semaines "Témoignages".

 

Sur le site ApiNapi, vous retrouverez la vidéo dont je vous parlais dans ce billet. Soyez attentifs (ves) vers 1'56, on voit un très joli bébé tout sourire, tout bouclé... Saurez-vous le reconnaître ?

 

Et enfin, avant de vous quitter et de retourner à mon démarchage de nounous, je vous laisse ma petite sélection de mes produits et articles préférés chez ApiNapi :

 

- les TE1 Blueberry (à scratchs), notamment les coloris fille (butterflies et baby blooms - canons !). Je les ai vues en vrai, elles ont une coupe que j'aime bien, bien ronde sans être trop épaisse. Achat prévu (après avoir revendu 2 couches qui ne nous conviennent pas)

 

- la couverture de portage, parce que c'est pratique et que c'est une super alternative à la veste de portage qui nécessite un budget conséquent. Pour moins de 45 euros, la couverture est pratique et modulable : adaptable à tous les porte-bébés et tous les manteaux. Encore faut-il en avoir un (je n'ai PAS de manteau cet hiver ! A prévoir...)

 

- l'imagier Kestumdis, parce qu'on est en pleine période imagier avec la Fève (et le Haricot en guise de prof). Et parce que c'est un imagier qui apprend la langue des signes !

 

- les produits Rockin'Green, dont je parle sur le blog du ménache, ici. Topissimes pour les couches, topissimes pour le linge.

 

- le livre, Les Recettes du panier bio, parce que depuis deux ans, on mange de saison à la maison. C'est chouette mais compliqué parfois de trouver des recettes à base de légumes improbables, mais bons !

 

bebe-a-bord.jpg

Photo : la lunette arrière de la 106.

 

 

Voilà, voilà, suivez bien toutes les infos sur la page Facebook d'ApiNapi et n'hésitez pas à faire un tour à la boutique si vous êtes de passage à Paris (et si ça vous intéresse bien sûr !). Peut-être m'y croiserez vous !

Partager cet article
Repost0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:25

Une fois n'est pas coutume, je parle deux jours de suite de lavables/réutilisables. Il faut dire que le sujet me passionne tellement que professionnellement, j'en ai un peu fait mon métier. En parler, écrire, promouvoir, je suis intarissable sur le sujet !

 

- C'est compliqué ton truc !

- Han mais tu t'fais c*** !

 

C'est globalement les remarques et retours que j'ai quand mes proches me voient/nous voient changer ma fille. Avec le "oh c'est joliiiiii", parce que ses fesses dans une couches violette ou rouge vif, c'est quand même cro meugnon...

 

Pourquoi trouvent-ils ça compliqué ? Parce que, en dehors de ce blog, quand j'explique comment je fais, comment je m'organise, j'ai du mal à me faire comprendre.

 

- Alors le jour, je lui mets ça et la nuit, ça... Ensuite, je mets la couches dans le seau etc...

 

Evidemment, je ne peux pas donner les liens vers mes chroniques couches lavables étant donné que personne ne connait ce blog.

 

Et pourtant, en bonne lavable addict, j'aimerais bien aider à démocratiser les couches lavables. Qu'on ne considère plus les utilisatrices comme des babas cool avec du poil aux jambes, ou pire, comme des cinglées avec les mains dans la pisse toute la sainte journée...

 

Apinapi, boutique chère à mon coeur, est venue à ma rescousse et surtout à l'information de tous les sceptiques. Après la refonte de leur site/boutique internet, Jeanne-Aurélie et Marina ont fait réaliser cette vidéo simple, pédagogique et surtout très claire !

 

La preuve en image, c'est très court :

 

 


 

Voilà, bravo à elles pour cette belle initiative, à partager et diffuser largement !

Partager cet article
Repost0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 08:00

A la maison, on est pro-lavable. Enfin, disons que j'ai instauré le 90% lavable : couches, lingettes pour bébé, disques à démaquiller. J'ai obligé (sous peine de diète sexuelle) mon mari a arrêté d'acheter des lingettes jetables pour essuyer la table (n'importe quoi), c'est pas comme si on n'avait pas d'éponge hein !

Les 10 % de jetables qui restent étant le papier toilettes (parce que bon, hein. No comment), l'essuie-tout (je n'en utilise pas, mais Monsieur Nanou ne peut s'en passer), les cotons-tiges.

Le lavable m'aide considérablement dans ma lutte acharnée à faire baisser la note de l'hypermarché (comme le vinaigre blanc, qui remplace presque tous mes produits d'entretien).

 

Récemment, j'ai découvert la boutique Les Tendances d'Emma. Le principe des disques ou carrés à démaquiller lavables, la créatrice des Tendances d'Emma en était déjà fan : écologique (pas de déchets), économique (on ne rachète pas de coton). Manquait le côté pratique.

 

Parce que, force est de constater, qu'à l'usage, les carrés lavables c'est un peu chiant. Je m'explique.

Moi, par exemple, je tournais avec une dizaine : je me maquille, je sors, je me démaquille avec mes disques. Sur ma coiffeuse, s'empilent 4-5 disques tout sales, donc moches, pas esthétique du tout.

Quand vient le moment de laver les disques ou carrés, je les mets en vrac avec le linge : 4 aiguilles dans une multitude de linge !

 

Les kits jolis et astucieux des Tendances d'Emma, font la part belle aux avantages du lavable dans des conditionnements féminins et très pratiques.

  ecobelle.jpg

Une trousse qui tient debout toute seule pour ranger ses carrés

Un filet de stockage/lavage, qui tient debout tout seul et qui passe directement en machine

Des carrés à démaquiller disponibles en plusieurs matières selon son type de peau et l'efficacité recherché

 

 

Un beau dessin vaut mieux qu'un grand discours non ?

Ce que j'ai adoré, c'est l'esthétique de l'ensemble du kit. Posé de part et d'autre de ma commode flambant neuve - qui me sert de coiffeuse - on ne devine pas ce qu'il y a dedans et surtout, grâce à la base du filet en coton bio, on ne voit pas les carrés souillés.

kit-eco-belle-vip-copie-1.jpg

Le kit Eco Belle

(existe avec 15 ou 20 carrés fournis,matière au choix : coton bion, molleton de coton, bambou, bi-face...)

 

 

J'ai testé mon kit sur plusieurs jours (je ne me maquille pas tous les jours) notamment avec mon fond de teint idéal (que j'ai enfin fini par trouver), du rouge à lèvre (le Guerlain acheté pour mon mariage), et du fard à paupières (promis, je ne ressemble pas à un camion volé !).

 

J'ai aimé :

> Le choix de matières des carrés à démaquiller, du plus au moins doux, selon l'effet que l'on souhaite et la zone du visage (le plus doux possible sur les yeux, surtout). J'ai préféré carrés bi-face : une face en coton-éponge pour bien nettoyer et ôter le maquillage, une face plus douce pour rincer ou parfaire le nettoyage.

 

> Les contenants : enfin un conditionnement joli, sobre, sans chichis ! Ils tiennent bien debout comme deux boîtes à mouchoirs. Les couleurs sont douces et féminines.

Une bien jolie manière de démocratiser le réutilisable et de le rendre plus glamour et féminin. L'usage unique a du souci à se faire !

 

> Le temps de séchage : Dès la sortie de la machine, il faut sortir les carrés du filet et les poser sur le séchoir (ou les mettre au sèche-linge, programme doux) ou les fixer avec des pinces à linge. Ca sèche très vite, ça reste très doux et hop, on les remet dans la petite trousse !

 

Je n'ai pas aimé :

> Honnêtement, rien. J'ai tout aimé ! Evidemment, je suis une convaincue du lavable/réutilisable, donc je ne sus pas difficile à convaincre.

Alors si je devais mettre un bémol, il serait sous forme de conseil. Je recommande d'acheter une recharge de carrés supplémentaire. Fréquemment, au moment de lancer une machine, j'oublie d'y glisser mes carrés sales... je suis alors bien contente d'en avoir en plus sous la main, tout propres !

 

Vous l'aurez compris, j'en suis totalement fan de mes carrés démaquillants lavables ! Et plus encore de mon kit.

Les Tendances d'Emma c'est une boutique qui pense aussi au reste de la famille en proposant :

 

- des kits-lingettes Eco-Chou pour le change des bébés

- des kits-débarbouillettes Eco-Net pour le visage ou pour toutes les surfaces de la maison

- des recharges pour tous les kits

 

Petite cerise sur le gâteau, avec le code "nanette10", profitez de 10% de réduction sur la boutique Les Tendances d'Emma !

 

Un grand merci à Emmanuelle pour ce joli kit et sa grande disponibilité !

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 13:23

J'ai connu Marie, la créatrice de Toudoo Natura, via Facebook. Nous avons vite sympathisé et j'ai découvert une femme sympa, bosseuse (très très bosseuse) et surtout passionnée de couches lavables (un peu comme moi mais avec le talent et une boutique en plus) !

Petit à petit, j'ai appris à connaître sa boutique, les articles vendus et surtout l'histoire de Toudoo Natura et de son éthique. Ce que j'ai le plus apprécié je crois, c'est le fait qu'elle propose des couches qu permettent de langer bébé de la naissance à la propreté : des langes ou couches 1er âge (de 0 à 3 mois) puis des couches évolutives jusqu'à la propreté. Je crois que si un jour j'ai un troisième enfant, je passerai aux lavables dès la sortie de la maternité !

Ses couches sont fabriqués en ESAT par des handicapés ou par elle-même, tandis que les articles d'hygiène (lingettes, disques à démaquiller, protection féminine) sont fabriqués par une autre couturière. Le tout est fait en France, en Alsace !

La Fève a eu le plaisir de tester sur ses royales fesses, la TE2 Doo'Eco, une couche en chanvre et coton bio qui se pressionne dans une culotte très fine.

Nous vons testé le joli modèle "Jardin d'Eden" :

Culotte doo eco

 Couche TE2 évolutive Doo'Eco - modèle Jardin d'Eden

Goussets anti-fuites au niveau des cuisses

Je la trouve très très chic, pas vous ?

 

Esthétique et design

C'est presque un vêtement ! Le modèle que nous avons testé est en tissu blanc à fleurs roses avec de jolis froufrous derrière ! Il existe de nombreux coloris, avec ou sans froufrous, que je vous invite à découvrir dans la boutique Doo'Eco.

En été, c'est une couche à porter sans body quand il fait chaud. En hiver, je laisse ma file ramper en couche Doo Eco, tee-shirt et babylegs roses !

La culotte est assez souple et permet les mouvements.

  

100_1720.JPG

La Fève en Doo'Eco

 

Bien démarrer

La couche étant en chanvre et coton bio, elle n'acquiert le maximum de sa capacité d'absorption qu'après plusieurs lavage. Je l'ai laissée tremper une nuit puis lavée, laisser sécher et laver à nouveau. L'absorption atteint son maximum après 8-9 lavages. Avant ces lavages, il faut changer l'enfant souvent.

 

Crash test

C'est une couche de jour, parfaite pour les bébés qui font de gros pipis. Le chanvre ajouté au coton bio ne "sent" pas au contact de l'urine.

J'ai ajouté au fond de la couche une feuille de papier de protection Toudoo Natura, qu'on trouve sur le site (papier épais et un peu absorbant parfait pour les bébés allaités qui font des selles liquides).

Les goussets anti-fuites présents au niveau des cuisses empêchent les petits accidents pour les bébés en âge de bien gigoter.

Pour la sieste, elle s'est avérée assez efficace la première fois mais pour la suite, j'ai préféré ajouter une doublure supplémentaire, ma fille dormant parfois 4 heures d'affilée (mais pas toujours !).

 

100_1715.JPG

 

Quelle quantité acheter pour s'équiper ?

La couche Doo'Eco est une couche lavable "2ème âge" qui s'utilise dès trois mois, selon le gabarit du bébé. Si cette couche est LA couche de votre bébé/bambin, il vous faudra environ 5 culottes imperméables et 15 couches en chanvre/coton bio. Le pack 2ème âge est en vente chez Toudoo Natura pour 400 euros. Il est préférable d'en acheter quelques-unes pour tester avant d'investir, puis suite à l'achat, de faire preuve de patience pour atteindre l'absorption maximale.

 

Et si je veux commencer dès la naissance ?

Dans ce cas, en plus du pack 2ème âge, il vous faudra un pack naissance complet (275€) comprenant : 15 couches, 5 doublures, 5 culottes, 1 rouleau de papier.

Soit un budget couches de 700 euros en moyenne, donc toujours très en-dessous d'un budget couches jetables.

  100 1718

Petite grenouille à froufrous !

 

Toudoo Natura, des couches mais pas que !

Toudoo Natura, c'est aussi des disques à démaquiller et des protections lavables pour les mamans, des couches de grandes tailles pour bambins et adultes et des produits d'hygiènes (lessives, savons détachants, huiles essentielles...). Une boutique très complète qui pense à tout le monde et qui fait des soldes en ce moment !

 

Le coup de coeur de Nanette

Les couches bien évidemment et leur finition très soignée, mais j'ai adoré aussi le kit démaquillage (je me suis mise depuis quelques semaines aux disques démaquillants lavables !).

 

La réduc' de Nanette

Jusqu'au 17 février, le code NANETTE vous donne droit à 10% de réduction sur la catégorie "couches lavables 2ème âge", y compris les articles en promo ! (il faut cliquer sur le lien pour obtenir les articles en question).

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 08:00

100_1660.JPGOn est couchomaniaque ou on ne l'est pas. On l'est, incontestablement : on a testé une nouvelle couche.

Cette fois, c'est la jolie et design Bébé Culotté que j'ai... que ma fille a testé !

 

La TE3 Bébé Culotté est une couche hybride ultra-fine. Dotée d'une poche ouverte, un insert ergonomique réversible : une face bleue en polaire pour l'effet bébé au sec, une face beige en coton bio pour les peaux réactives. On peut également y adapter un insert jetable, mais, tu commences à me connaître, je ne suis pas fan du jetable !

Elle se ferme par velcro et est disponible en 4 tailles :

 

- XS (2 à 5 kg), idéal dès la sortie de la maternité

- S (4 à 10 kg)

- M (9 à 14 kg)

- L (13 à 20 kg)

 Images-112010_012011-2874.JPG

 Bébé Culotté taille S, coloris rose pâle

Les velcros sont repliés sur eux même pour le passage en machine, l'insert est placé dans la poche, face polaire

 

Comme pour toute nouvelle couche, avant utilisation, l'insert a trempé une nuit dans l'eau froide (pour faire gonfler les fibres et le rendre le plus absorbant possible) puis lavé en machine avec la culotte. Sur le site, ils préconisent deux à trois lavables, ce que je ne fais jamais parce que je suis trop impatiente. Je préfère la mettre après le premier lavage et changer plus souvent.

Puis nous sommes passées au test, dès le premier change du matin de la Fève. Déjà en la recevant, j'ai été un peu déconcertée par la taille de la couche. J'avais pris une S, en faisant confiance aux correspondances taille/poids indiquées par la marque. Je l'ai trouvé très très petite ma taille S mais en fait, elle correspond parfaitement. Cette couche se porte taille basse, visiblement. Si j'avais pris plus grand, elle aurait "baillé" au niveau des cuisses.

 

Images-112010 012011 2848

La Fève en Bébé Culotté

Oui, oui, c'est bien ma fille qui a cette peau laiteuse... métissage quand tu nous tiens !

 

Esthétique

C'est une couche à la coupe échancrée qui convient parfaitement aux cuisses dodues de ma fille. Elle ne laisse pas de marques sur les cuisses, ni sur le ventre.

Les coloris sont unis et variés : du rose tendre au vert flashy acidulé, il y en a pour tous les goûts. Résolument moderne, la Bébé Culotté sort des standards des couches avec des pressions partout. Elle est simple mais jolie et ne demande qu'à se montrer sous une robe d'été (pas tout de suite, on l'aura compris !).

La ceinture blanche que l'on voit sur l'image est en fait un très gros élastique doux et bien extensible qui permet de porter la couche bien sous le ventre de bébé.

 

Praticité

Le côté pratique des couches m'intéresse moyennement je dois dire vu que j'en change tous les jours, que je suis à la maison et que, sans me vanter, je commence à bien les connaître ! C'est donc Monsieur Nanou qui m'a donné son avis sur la question. La Bébé Culotté, une fois l'insert en place, est aussi pratique à mettre qu'une couche jetable (même forme, même principe !). On ne peut pas se tromper en mettant l'insert dans la poche puisque celle-ci est entièrement ouverte et a la même forme que l'insert (ergonomique : fine à l'avant et large à l'arrière pour s'adapter à l'entre-cuisses des bébés). "Simple et pas prise de tête, ça déchire !", je cite notre papa testeur, hum.

Une couche simple et ingénieuse, un pas de plus vers la démocratisation des lavables selon moi. Plus c'est simple, plus ça séduit, je dis oui !

  

Absorption

La couche Bébé Culotté ne déroge pas à la règle des couches lavables : plus vous la laverez, plus elle absorbera. Lors des deux premières utilisations, il est préférable de ne pas la laisser plus de 2-3 heures au bébé. J'ai noté une absorption maximale au bout de 8 lavages (ça arrive vite 8 lavages quand on est à 100% en lavables). Avant d'atteindre ces 8 lavages, je ne l'ai mise à ma fille qu'en couche de jour et pas pour la sieste.

Pendant la sieste, je vous conseille d'ajouter un insert pour augmenter l'absorption et de retourner l'insert face coton bio (l'urine est ainsi absorbée directement, au lieu de franchir la barrière de la polaire).

Au niveau des cuisses, il y a une double barrière anti-fuite, pas mal pour les selles liquides du bébé allaité.

 

Finesse - Confort

C'est une couche ultra-fine au design et aux finitions soignées. Sa finesse permet de mettre à l'enfant/bébé les pantalons et leggings les plus ajustés, sans effet popotin géant (l'un des points négatifs des lavables, hélas).

Au niveau de la mobilité, je trouve le principe bien fichu : suffisamment étroite pour ne pas trop écarter les jambes du nouveau-né et permettre aux grands bébés de gigoter tant qu'ils veulent.

 

Points négatifs ?

J'aime beaucoup les évolutives, donc s'il devait y avoir un point négatif, ce serait le fait que la Bébé Culotté n'est pas évolutive. Mais c'est une question de goût.

Le prix est plus élevé que celui d'une TE1, mais c'est la TE3 la moins chère du marché... 

 

En bref, un bilan plutôt positif. Pour "tourner" il vous faut 4 à 5 culottes et une quinzaine d'inserts, si comme moi, il vous arrive de zapper une lessive !

Un avis, une question ? N'hésitez pas à commenter.

 

Test réalisé avec Lilinappy.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 08:00

Couches.jpgLe mercredi, les humeurs sont lavables ! Mais, je n'oublie pas qu'en ce moment, les porte-monnaie font triste mine, les cartes bancaires frisent le burn out et les chéquiers... RIP les chéquiers !

 

Heureusement pour les bébés et surtout pour leurs mamans, qu'elles soient couchomaniaques au dernier degré, débutantes ou testeuses occasionnelles, ApiNapi nous chouchoutent.

 

ApiNapi, c'est MA boutique fétiche. Celle que je ne voudrais garder que pour moi. Mais je crois que Marina et Jeanne-Aurélie m'en voudraient un peu ! Un petit coin rien que pour les mamans où j'ai fait de très belles rencontres (dont Perlipo ma prof de couture et Nurse Lily et son mari !) et pas mal d'achats.

ApiNapi, c'est aussi une boutique internet très complète, qui te réserve en ce moment quelques surprises :

 

* la rubrique Promotions, où l'on trouve des couches neuves à petits prix.. Chez ApiNapi, des modèles à succèscomme la célèbre Plum de P'tits Dessous ou de jolies Made In la P'tite Prairie sont en promo ! L'occasion de tester la Plum, idéale pour les cuissots dodus. Et si tu cherches bien tu trouveras peut-être des culottes Hamac !

Les couches, c'est à partir de la page 4 de la rubrique, mais je t'invite vivement à parcourir toutes les pages, tu y découvriras quelques pépites en jouets en bois, vêtements et cosmétiques bio. J'ai craqué et j'ai acheté à ma fille un petit manteau Ideo, réversible, pas trop chaud et pratique pour se balader en voiture et pour la glisser dans son sling.

 

* A venir également dans cette rubrique (dans les tous prochains jours !), les couches P'tits Dessous de l'ancienne collection (dont la So Bamboo Nuit, partenaire officielle des nuits de ma fille), en promo avant l'arrivée de la nouvelle collec'.

 push-accueil-store.jpg 

* En boutique (Paris 12ème) l'arrivée des couches d'occasion, qui permet de tester, de s'équiper ou de compléter son lot de couches. Idéal si la nounou accepte les lavables, histoire d'en avoir quelques-unes en dépannage chez elle.

 

* En boutique également et à tout moment, 10% de réduction à partir de 10 couches achetées. Une jolie économie quand on a trouvé LA couche (et celle pour la nuit) et que l'on est prêt à acheter un lot plus conséquent.

 

* La réduc' de Nanette : tu commandes sur le site et au moment du paiement tu valides le code NANETTE et tu bénéficies de 10% de réduction ! Attention, valable juste une fois par client et pendant une semaine. Fais-toi plaisir !

 

Et toujours, des conseils éclairés et adaptés à ton style et ton rythme de vie, à ton bébé/bambin et sa morphologie, concernant les couches lavables et bien d'autres domaines (je sais ENFIN porter sur le dos !).

 

Mon coup de coeur du moment, les kits et couches pour poupée, adorable !

 

ApiNapi :

La boutique internet

La boutique : 12 rue Netter - Paris 12ème (Porte de Vincennes)

La page Facebook

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 10:28

couches-ebay.jpgTu es enceinte et tu as déjà pris ta décision : ton bébé portera des couches lavables.

Tu es une jeune maman d'un nourrisson et tu as décidé de te lancer et de jeter...tes jetables !

Tu es maman d'un bambin de plus d'un an et tu te dis que mieux vaut tard que jamais : tu te mets aux couches lavables !

 

En te renseignant sur les boutiques internet, tu t'aperçois qu'un lot complet, c'est pas donné. Alors tu cherches quelques alternatives : de l'occasion, des bourses aux couches, des promos, des soldes...

 

Et, fidèle à une vieille habitude, tu vas sur Ebay.  Et là, BINGO ! Un lot de 10 couches lavables évolutives pour la somme modique de... 34 euros !!! Ou mieux : 18 couches pour 55 euros à peine.

 

Ca fait longtemps que j'ai envie de parler de ces couches toutes mignonnes et colorées made in China, à prix cassés. Elles ressemblent à beaucoup de modèles vendus sur le marché, dans les boutiques et e-boutiques que l'on connaît. En bonne couchomaniaque, je les ai évidemment testées. Au tout tout début de notre expérience en lavable, j'ai acheté une de ces couches. Dommage, je n'ai pas pensé à la prendre en photo, c'était édifiant !

 

UNE couche, une seule, a mis 30 jours pour arriver, avec papier bulle, enveloppe et carton par-dessus. Très écolo.

 

Aucune mention des matières, extérieure ou intérieure, mais à première vue, il semblerait que c'était du PUL et de l'acrylique. 

 

Après le traditionnel trempage/lavage/séchage, je me suis aperçue que le lavage en machine avait décousu une partie de la doublure.

Je l'ai mise à ma fille, l'endroit décousu ne compromettant pas le système d'absorption (la poche de la TE1).

Très jolie couche rouge au demeurant... Je débutais, donc je m'y suis prise à deux fois pour régler la taille (au niveau des cuisses, puis du ventre).

Et hop ! trois pressions arrachées sans forcer. Ma fille était petite et ne pouvait pas encore porter de petits objets à sa bouche, mais avec un enfant plus grand...

 

couches-ebay-2.jpg

 Couches vendues en lots sur Ebay

 

Je ne crois pas être trop extrême en affirmant que ce sont des couches de mauvaises qualités aux matières douteuses. On lit beaucoup de témoignages sur le sujet sur les forums spécialisés.

Ce ne sont pas des textiles Okö Tex, quant aux colorants, d'où viennent-ils ? Mystère...

 

Au-delà de la question de la qualité, la question des conditions de fabrication de ces couches se pose. Bien qu'elles arrivent tout droit de Chine, elles portent une étiquette made in Taïwan, ou made in Thailand. Attention, je ne dis pas que tout ce qui provient d'Asie est mauvais ! Certaines usines délocalisent en Asie, mais leurs boutiques portent une mention certifiant que les couches ont été fabriquées en respect de la législation sur le travail des enfants... C'est le cas de la marque Close Parent par exemple.

 

Ne bradons pas la santé de nos enfants. Le choix des couches est primordial, n'allons pas au moins cher par facilité ! Ces textiles sont en contact direct avec ce qu'il y a de plus intimes chez nos petits. Ne troquons pas le chimique de certaines jetables contre des lavables bas de gamme ! Et c'est une Madame Petit Budget qui vous le dit !

 

Si le prix est pour toi un frein, retrouve mes astuces pour "adoucir" l'investissement de départ. Mais fuis Ebay comme la peste, sauf si c'est pour acheter des couches d'occasion !

 

P.S : Cet article ne contient aucun lien vers les couches en question, vendues sur Ebay. C'est volontaire, évidemment.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 08:00

Les mercredis couches sont de retour ! Cette fois pour fêter le Terrible Two des Humeurs, je remets Doujañ à l'honneur. Doujañ, la marque made in Bretagne, dont j'avais longuement parlé après ma découverte chez ApiNapi (si tu suis un peu mon aventure en couche lavable, tu sais qu'ApiNapi, c'est un peu the place to be à Paris quand on veut des conseils)

Doujañ, c'est la marque officielle de mes lingettes lavables, en coton bio tout doux et résistantes aux lavages multiples.

 

Comme promis, je vous livre mon compte-rendu du test de la TE1 de Doujañ, que Rose-Anne a eu la gentillesse de nous envoyer. D'abord, voici la bête :

 

TE1 Doujañ

  TE1 évolutive Doujañ - 5 à 17 kilos (réglable par pressions)

Actuellement 22,50€ au lieu de 25€

 

L'extérieur est en PUL et l'insert est en coton bio, matière de prédilection de Doujañ, comme elles nous l'expliquaient dans leur interview sur le blog. A l'intérieur, une poche ouverte pour y glisser l'insert, ce qui la rend différente d'une TE1 à poche : la manipulation de l'insert est plus aisée puisqu'on voit exactement là où il se place.

C'est une couche évolutive, ajustable par un système de pressions en hauteur et en largeur. Les élastiques aux cuisses sont masqués donc ne laissent pas de marques sur les cuisses, même les cuisses dodues de la Fève.

 

TE1 Doujañ ouverte

 La poche ouverte avec l'insert glissé dedans

 

J'ai aimé :

 

- l'interieur très doux de la couche

- les goussets anti-fuites

- les pressions, sans contact avec la peau

- la capacité d'absorption de l'insert qui en fait une couche idéale pour la sieste (pour la nuit, rajouter un insert)

- le temps de séchage rapide de l'insert (la plupart des culottes sèchent extrêmement vite)

 

Ce n'est pas la couche la plus fine du marché, mais son absorption est l'une des plus fiables. Nous l'avons testée plusieurs fois. Je ne l'utiliserai pas pour la nuit, je reste une grande fan de "classiques" pour les nuits, mais la Fève a fait plusieurs siestes avec, sans souci.

 

Testée et approuvée par la petite cobaye et ses pipis, je te propose à toi, amatrice de lavables, ou désireuse de tenter l'expérience, de gagner cette jolie couche vert anis pour ton bambin !

Pour cela, rien de plus simple, tu me laisses un petit commentaire, précisant que tu joues et pour qui (ton bébé, ta nièce, ta petite-fille...). Et cette fois, c'est le Haricot qui tirera au sort le gagnant !

Résultat mercredi prochain !

 

Plus d'infos sur :

La page facebook de Doujañ

Le site-boutique Doujañ

 

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 08:00

Je continue sur ma lancée des couches lavables "French Touch", les couches made in France. Je vous présente aujourd'hui une toute nouvelle boutique pour de toutes nouvelles couches : Les Couches de Tatsu !

Marie, sa créatrice, a permis à la Fève, mon bébé-testeur, de tester deux couches entièrement réalisées à la main : une TE1 intégrale (sans poche) et une couche classique et sa culotte pour la nuit.

 

100_1659.JPGMarie, tu es la créatrice des Couches de Tatsu mais aussi la fabricante de tes propres modèles. Parle-nous un peu de toi. Tu es maman ?

 Nous vivons à Clermont Ferrand, au cœur des volcans (et du St Nectaire !!!). Toute cette aventure a bien sûr commencé quelques mois avant la naissance de ma fille Saya, bientôt âgée de 15 mois aujourd’hui.

C’est tout d’abord l’argument « santé » qui m’a fait me tourner vers les couches lavables. Mais nos conditions financières ne nous permettant pas d’acheter (du moins des couches fabriquées en France) je me suis lancée dans une couche maison !

J’avais déjà une petite tendance à la création, notamment des vêtements tricotés, et en fouinant un peu sur le net, je me suis inspirée de différents modèles et techniques pour mettre au point une couche classique, et une culotte de protection.  Et petit à petit pendant la fin de ma grossesse j’ai cousu le « trousseau couches » de ma petite souris, me faisant la main parfois même lors des insomnies de 5h du mat’ !

 Une fois fini… le vide !!! Que faire ? La machine à coudre continuait à me faire de l’œil !!! Et j’avais besoin d’un métier aussi, cette révélation pour la couture tombait plutôt bien...

  

Pourquoi avoir voulu créer tes modèles au lieu d’être simplement revendeur d’une grande marque ?

L’idée était vraiment de fabriquer, simplement parce que la couture me plaît, je ne m’en lasse pas, j’aime m’occuper de ma fille et travailler à la maison.

Peut-être peut-on travailler comme "franchisé" dans les couches aussi… mais j’avoue que de ma petite expérience avec ma fille, sont sortis des modèles qui me paraissent le plus pratique :

 

- des goussets élastiqués pour les TE1 et culottes permettent une meilleure adaptation aux différentes morphologies des bébés, évitant ainsi un maximum de fuites.

 

- des élastiques (posés sur l’envers des tissus pour ne pas être en contact avec le peau) au dos, au ventre de toutes les couches et culottes, et aux cuisses des couches classiques pour faciliter les mouvements de bébé, et aussi pour ne pas bailler par exemple au ventre (je retrouvais régulièrement des pâtes ou des petits morceaux de fruit dans les premières couches de ma fille où je n’avais pas élastiqué le ventre !).

 

- des couches et culottes évolutives, pour les petits budgets ! Une évolutive est un peu moins seyante les premiers mois, mais je pense qu’il est important de penser aux conditions financières des parents si l’on veut du changement dans l’utilisation des couches. Hors arguments santé ou écologie, je crois qu’on ne peut pas convaincre en proposant un lot pour commencer à 300 euros, puis un peu plus tard encore 300 euros, et si jamais votre bébé se porte bien… ah il faudra peut être bien remettre ça ! Tout le monde ne pourrait pas se le permettre.

Cela dit je ne condamne pas les multi-tailles et pense même en proposer par la suite pour ceux qui préfèrent, en 3 tailles.

Le choix s’élargira également aux couches et TE1 à poche qui sèchent beaucoup plus vite, mais demande un peu plus de manipulation. J’ai du faire une sélection pour commencer, pour des raisons de budget et de stock.

Ooga booga rouge vert                                                            TE1 coloris ooga booga rouge/vert

(on a aimé : les pressions pour la régler parfaitement - les goussets pour éviter toute fuite)

 

Comment choisis-tu tes tissus et matériaux ? Et combien de temps mets-tu pour fabriquer une couche ?

Là aussi il a fallu faire une sélection difficile autant pour les couleurs et motifs des PUL (matières imperméables) que pour les tissus absorbants qui ont tous leurs qualités.

J’ai donc misé là encore sur le coté pratique :

Les TE1 qui sèchent plus difficilement contiennent donc de la microfibre qui elle sèche assez vite.

L’extérieur des couches classiques est en bambou, un tissu qui allie une bonne absorption (meilleure que le coton) et garde une certaine douceur (comparée au chanvre).

Les inserts des TE1, des classiques mais aussi les inserts supplémentaires sont en chanvre (55% chanvre 45% coton bio) un tissu également très absorbant. J’ai vu quelques critiques quand à son odeur une fois mouillé mais n’ai pas relevé ce problème. Pourtant je l’utilise tous les jours avec ma fille, l’insert et l’extérieur de ses classiques sont en chanvre et les odeurs ne se font sentir qu’à l’heure du décrassage, environ tous les 3 mois. Mais comme il a été dit, cela dépend certainement aussi de l’enfant. Pour le coté « rêche »  je confirme que le chanvre a tendance à vieillir dans ce sens (surtout avec des moyens de séchage agressifs comme le sèche linge ou le radiateur) ; c’est pourquoi j’ai choisi de ne le mettre qu’en partie cachée de mes créations.

Pour le reste je ne suis pas pionnière : le micro polaire pour son coté tout doux et un effet au sec.

Mais il y a bien d’autres tissus que j’aime travailler et que j’espère pouvoir proposer dans les prochains mois si tout se passe bien ; je pense notamment au tencel, idéal pour les peaux fragiles ; le teddy si doux qu’on aimerait presque porter une couche ;  le minkee très doux aussi mais plus pour l’extérieur des TE1 ou des culotte de protection ; et bien sûr l’eternel coton bio qui absorbe moins mais sèche plus vite.

 

Ah l’éternelle question du taux/horaire... Je ne peux toujours pas y répondre précisément tout simplement parce que je ne peux travailler une couche à la fois. Il est facile de comprendre que quand on s’attaque à 18 mètres de bambou, on ne va pas découper de quoi faire une couche, replier, découper le polaire, replier, découper le… STOP !!! Je me suis organisée un minimum en découpant d’abord toutes mes pièces (ou presque) afin de répondre plus vite par la suite. Je ne peux donc pas dire 20 couches par jour, mais si aujourd’hui on me commande un lot de couches, je suis en mesure de finaliser la commande dans les 3 à 5 jours à venir en fonction du stock déjà disponible.

Si maintenant la question est « est-ce rentable ? » : il est clair que je ne roulerais jamais sur l’or, mais ce n’est pas le but ! Je fais ce qui me plait, tout en m’occupant de ma fille et cela vaut certainement tout l’or du monde !

  

As-tu rencontré des obstacles pour monter ton projet ? Es-tu seule dans cette aventure ?

Il a fallu du temps à ce projet pour mûrir, pour trouver les bons conseils et savoir par où commencer (merci à l’association Chom’actif de Clermont Ferrand pour leur aide et pour la motivation des troupes). Mais le principal obstacle a été d’ordre financier… Bien sûr une banque accorde des prêts à la consommation à tout va, mais pour suivre une jeune mère de famille au chômage dans son délire écolo… autant dire qu’on ne trouve plus grand monde !  

Je passe donc directement à la seconde question... 

Il y a du monde derrière moi ! D’abord des personnes, des amis même, avec qui j’ai travaillé auparavant, qui ont cru en mon projet et m’ont tout de suite fait confiance (je les remercie encore pour leur prêt) ; ensuite mes parents qui ont aussi mis la main à la pâte (ou plutôt à la poche !) et sans qui je n’aurais rien pu commencer !

 Il y a à mes côtés, un homme formidable qui supporte les coups de speed, les sautes d’humeurs et tout le reste ; et une super copine qui m’aide à poser les pressions (oui c’est fastidieux !) Merci ma Tikou.

Enfin un peu partout en France, et même ailleurs, des amis, des membres de la famille, des connaissances qui font passer le mot, qui propagent les photos et les liens. Merci à eux !!!

Le plus dur est de savoir non seulement faire des couches, mais aussi de la publicité, de la communication, du marketing… autant je me débrouille en couture que pour le reste… Là encore je me suis tournée vers des amis (Clem et Greg) qui me conseillent merveilleusement bien, merci encore.

 Au final, oui je suis seule derrière ma machine à coudre ! Mais non je suis loin d’être seule dans cette aventure, sinon rien n’aurait pu se faire !

 

Où peut-on trouver tes couches à part sur ta boutique, les Couches de Tatsu ? 

Le principal portail sur mes couches est en effet mon site (fait à la main par mes soins aussi) où n’est pas encore mis en place le « e-commerce » comme on le voit partout. Même s’il y a beaucoup de solutions « e-commerce en boîte » comme je l’appelle, je voulais un site qui me ressemble, et surtout qui ne ressemble pas à tous les autres.

Cependant pour les fans du « je clique, j’achète » on peut retrouver les Couches de Tatsu sur Fée Main Création et sur A little Market, des sites très sympa qui regroupent des créations « faites main ».

 

Un modèle coup de cœur dans ta boutique ?

Je n’ai pas trop parlé du choix des couleurs et des motifs des tissus imperméables. Pour la moitié d’entre eux, ils sont unis simplement pour une question de prix, pour pouvoir proposer du "moins cher". Mais il est évident que tout le monde flash sur les imprimés ooga booga et moi la première !

J’ai dû en sélectionner 3 parmi toute une foule proposée chez mes fournisseurs, plutôt mixtes pour passer de frère en sœur dans une famille. Quand ce premier stock sera écoulé, je pense investir dans 3 autres coloris, pour les collectionneurs !

Pour ce qui est du type de couche, j’ai une nette préférence pour les classique+culotte, peut-être parce que c’est ce que j’ai utilisé en premier : parce qu’il est moins frustrant et plus économique d’aérer une jolie culotte ooga booga entre deux changes.

Pour répondre plus directement à la question, je m’achèterais une classique (écru ou melon ???) avec une culotte oogo booga vanille… hum ou peut-être une rouge et vert !  Non il m’est trop difficile de choisir, je les adore toutes !  

100_1656.JPG                                           Couche classique coloris écru, intérieur polaire orange 

Culotte de protection en PUL coloris ooga vanille (on voit bien les goussets anti-fuites)

Aucune fuite à déplorer, pas besoin d'insert supplémentaire pour la Fève

 

Le mot de la fin ? Tu as tribune libre !

Merci Nanette, de m’avoir laissé la parole, mais aussi de partager ton expérience, de promouvoir les lavables. Je ne peux qu’inciter les parents hésitants à se lancer dans l’aventure. Nous ne revenons pas 60 ans en arrière, nous continuons sur ce qui aurait dû être le chemin à suivre pour tous. Lancez-vous, c’est un petit pas à faire pour de jolis popotins ! 

Pour toutes questions sur mes produits n’hésitez pas à me contacter couches.tatsu(at)gmail.com ou à laisser vos commentaires ici !

  

Petite promo pour l’occasion : pour toute commande, je vous envoie en plus une TE1 unie, de la couleur de votre choix (Chocolat, Pomme ou Fushia) si vous ajoutez le mot de passe « Nanette » à votre commande. (Valable jusqu’au 30 novembre 2011)


NOTRE TEST

La "classique" et sa culotte conviennent parfaitement pour une utilisation de jour comme de nuit, mais je préfère la nuit. J'ai fait une infidélité à ma So Bamboo nuit et je ne le regrette pas. Assez échancrée, je trouve que la Fève gigote mieux (le soir avant le coucher) avec. Les goussets sont très ingénieux et ne laissent passer aucune fuite, même en cas de très longue nuit (oui ça arrive !).

La culotte de protection est très très fine (mais imperméable !) et souple. Elle épouse parfaitement la couche. C'était la première fois que je testais une culotte de protection réglable et je ne suis pas déçue.

La TE1 m'a parue immense en ouvrant le paquet, mais après le premier trempage/lavage, elle a adopté sa taille définitive. Nous en sommes à plus de 6 utilisations et aucune fuite à déploré. Les élastiques au dos sont très ingénieux et permettent un vrai maintien. Le temps de séchage n'est pas forcément long, sauf quand l'appartement n'était pas chauffé.

Qualité/prix : Dans la moyenne du marché, à raison de 23€ pour la TE1, 15€ pour la classique et seulement 10€ pour la culotte. La qualité est professionnelle, supers finitions, on ne croirait pas qu'il y a deux mains et une machine derrière. Bravo Marie ! 

 

Partager cet article
Repost0